Édition du 1er décembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

États-Unis

Etats-Unis. Une personne sur dix souffre de la faim. Trump et McConnell veulent invalider les résultats électoraux. Les démocrates réduisent leur proposition de relance

Les données fédérales montrent que près de 11% des adultes – dont jusqu’à 14% des adultes vivant avec des enfants – déclarent que leur ménage n’a pas assez à manger. Les espoirs s’amenuisent de voir le Congrès adopter un autre plan d’aide pour la lutte contre la pandémie avant la fin de l’année, alors que le président Trump s’efforce d’invalider les élections qu’il a perdues.

Paru sur le site Alencontre
14 novembre 2020

Par Mike Ludwig

La reprise économique ralentit alors que les États-Unis connaissent une recrudescence des infections, des hospitalisations et des décès dus au Covid-19, menaçant de replacer les villes et les États présentant des taux d’infection élevés en confinement pour éviter que les hôpitaux ne soient débordés. Le gouvernement fédéral estime que 10 millions de personnes – dont 4 millions d’enfants – passeront au-dessous du seuil de pauvreté fédéral à la fin de 2020, car les allocations de chômage doivent prendre fin en décembre sans autre aide du Congrès.

Mais Donald Trump se concentre maintenant sur sa tentative d’invalider l’élection, en accroissant la désinformation et les théories complotistes alors que son staff de campagne multiplie les poursuites judiciaires infructueuses pour contester le résultat de l’élection. Les discussions entre l’administration Trump et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi sur l’aide face à la pandémie ont été interrompues en octobre. Les responsables de l’administration ont indiqué qu’il était peu probable qu’ils prennent la tête des négociations maintenant, laissant l’initiative au GOP (Parti républicain), c’est-à-dire au leader de la majorité au Sénat Mitch McConnell, selon le Washington Post. Mitch McConnell a tenté de présenter comme normal le comportement sans précédent de Donald Trump, argumentant devant le Sénat, cette semaine, que Trump a le droit de contester l’élection devant les tribunaux.

***

Le Congrès n’a pas réussi à se mettre d’accord sur l’aide à apporter en cas de pandémie depuis l’adoption au printemps 2020 d’un plan [CARES Act] de 2200 milliards de dollars qui prévoyait des chèques pour la relance économique [consommation] à hauteur de 1200 dollars pour un contribuable éligible célibataire [2400 pour les couples et 500 dollars pour les enfants].

Alors que tous les regards sont tournés vers les prochaines élections en Géorgie [élection des deux sénateurs le 5 janvier 2021] qui pourraient arracher le Sénat à son contrôle [1], Mitch McConnell a déclaré que l’adoption d’un autre plan d’aide à la lutte contre la pandémie avant la fin de l’année était une priorité. Cependant, il fait pression pour un plan de relance « très ciblé », similaire à une proposition de 500 milliards de dollars que les démocrates ont rejetée il y a quelques mois, arguant qu’elle ne fournissait pas une aide économique suffisante.

Les démocrates avaient mis le paquet avec leur proposition intitulée HEROES Act, un plan initialement à hauteur de 3,4 billions au total, qui incluait 2,2 billions de dollars pour des chèques de 1200 dollars pour chaque citoyen célibataire [l’éligibilité était accrue par rapport au CARES Act], ainsi qu’une aide très nécessaire pour les gouvernements des Etats et des collectivités locales. Or, Mitch McConnell a toujours refusé d’examiner ce paquet au Sénat, où les conservateurs, qui se méfient des dépenses sociales, se sont déjà rebellés contre les mesures de compromis proposées par l’administration Trump et les modérés. En fin septembre, les démocrates ont réduit d’un billion de dollars la somme prévue dans le HEROES Act tel qu’adopté par la Chambre des représentants en mai.

Nancy Pelosi, le leader de la minorité au Sénat Chuck Schumer et d’autres démocrates de haut niveau exigent maintenant que les républicains abandonnent leur soutien aux efforts de Trump pour invalider l’élection et adopter des mesures de lutte contre la pandémie.

« Que pensent-ils ? Les gens souffrent », a déclaré Nancy Pelosi lors d’une conférence de presse le jeudi 12 novembre. « Ils semblent avoir un blocage mental [sic] pour faire ce qui est juste. »

Les analystes affirment que les républicains du Sénat ne sont pas susceptibles d’adopter un fort plan de relance maintenant que Pfizer a publié des données préliminaires montrant que son vaccin contre le Covid-19 qui serait efficace à 90%. Cependant, ce vaccin est toujours en cours d’essai et doit encore être approuvé par les autorités fédérales de réglementation. Les défenseurs des consommateurs ont averti cette semaine que les données préliminaires de Pfizer ne démontrent pas si le vaccin est sûr ou s’il préviendrait efficacement le Covid-19 dans les populations vulnérables.

***

Mardi 10 novembre, Mitch McConnell a souligné que le chômage était tombé à 6,9% [chiffre officiel qui élimine entre autres tous ceux et celles qui ont renoncé à chercher un emploi ; les estimations non officielles les plus sérieuses situent le chômage et son halo à hauteur de 11%], ce qui prouve, selon lui, que seule une relance « très ciblée » est nécessaire. Cependant, le chômage pourrait à nouveau augmenter si la troisième vague de Covid-19 contraint encore plus de régions du pays à se confiner. Mercredi 11 novembre, l’Illinois a publié des directives invitant les gens à rester chez eux, et la ville de Chicago publiera un avis officiel sur le maintien à domicile à partir de lundi 16 novembre. D’autres États et villes suivront probablement. Un nombre record de 153 000 nouveaux cas de Covid-19 a été signalé aux États-Unis pour la seule journée de jeudi 12, et les États-Unis ont enregistré plus d’un million de nouveaux cas au cours des dix derniers jours, soit plus que tout autre pays.

Malgré le rapport positif sur l’emploi cité par Mitch McConnell, environ un million de personnes ont demandé l’assurance chômage la semaine dernière [dont 709’000 pour l’assurance chômage (UI) et 298’000 pour le Pandemic Unemployment Assistance (PUA) durant 39 semaines pour ceux qui n’ont pas accès à l’UI], plus que pendant toute la Grande Récession, selon l’Economic Policy Institute (EPI) [voir graphique de l’EPI en fin d’article]. De nombreux travailleurs épuisent leurs allocations de chômage alors que la pandémie s’éternise – le nombre de demandes adressées à l’État a chuté de 436 000 la semaine dernière – et les allocations de chômage d’urgence fédérales expireront le 26 décembre sans une initiative du Congrès.

***

Pendant ce temps, l’économie ne s’est pas remise des dommages causés plus tôt dans la pandémie car le peu de soutien qui reste du programme d’aide initial s’amenuise – et ce sont les ménages à faible revenu et les ménages de couleur qui souffrent le plus, selon le Center on Budget and Policy Priorities. Près de 80 millions d’adultes – soit environ un sur trois – déclarent ne pas avoir assez d’argent pour couvrir les dépenses de base, telles que la nourriture, le loyer et les factures médicales, parmi lesquels 40% des ménages avec enfants.

Près d’un locataire sur six est en retard sur le paiement du loyer, dont 26% des familles noires et 18% des familles latinos, selon l’analyse le Center’s analysis of federal data. Certaines protections fédérales pour les locataires sont en place, mais les démocrates veulent un moratoire plus sévère sur les expulsions, adopté avec le plan de relance. Des tentatives d’expulsion de locataires par des propriétaires ont été signalées dans tout le pays.

Près de 24 millions d’adultes – 10,9% de la population – déclarent que leur ménage n’a parfois ou souvent pas eu assez à manger au cours de la semaine écoulée, selon des données recueillies à la mi-octobre. Entre 8 et 14% des adultes ayant des enfants ont déclaré que leurs enfants n’avaient parfois ou souvent pas assez à manger. En comparaison, l’année dernière, seuls 3,7% des adultes ont déclaré que leur ménage avait souffert de la faim pendant toute l’année 2019.

Les taux de sous-alimentation sont beaucoup plus élevés parmi les ménages noirs et latinos, où les travailleurs sont plus susceptibles de travailler dans des secteurs à bas salaires et qui ont subi des pertes d’emplois massives en raison de la pandémie. Environ 19% des ménages noirs et 18% des ménages latino-américains ont déclaré ne pas avoir eu assez de nourriture pour manger parfois ou souvent au cours des sept derniers jours. En octobre, l’administration Trump s’adressait à la Cour suprême pour tenter de bloquer l’aide alimentaire d’urgence (Supplemental Nutrition Assistance Program) pour les familles les plus pauvres du pays.

De retour au Capitole, jeudi 12 novembre, les démocrates et les républicains sont restés au point mort concernant les programmes d’aide face à la pandémie. Les démocrates défendent leur proposition revue de 2,2 billions de dollars et attaquent les républicains pour se concentrer sur les efforts de Trump pour invalider les résultats des élections. Mitch McConnell a déclaré à nouveau qu’il souhaitait que le Congrès adopte un nouveau plan de relance, mais il continue à maintenir son offre de 500 milliards de dollars. « Je suppose que [Nancy Pelosi] et le leader démocrate au Sénat [Chuck Schumer] envisagent toujours quelque chose de beaucoup plus important », a-t-il souligné. « Ce n’est pas une direction où je pense que nous sommes prêts à aller. » (Article publié sur le site Truthout, le 13 novembre 2020 ; traduction rédaction A l’Encontre)


[1] Les républicains comptent 50 sénateurs et les démocrates 48. Si les démocrates parvenaient à faire élire leurs candidats en Géorgie, ils parviendraient à une égalité 50/50. Dans ce cas, il appartient à la vice-présidence de trancher lors de votes à égalité. Or, la vice-présidente élue est Kamala Harris. (Réd.)

Mike Ludwig

Mike Ludwig est journaliste pour Truthout et coauteur de l’anthologie publiée par Truthout intitulée « Who Do You Serve, Who Do You Protect ? » (Qui servez-vous ? Qui protégez-vous ?)

https://www.equaltimes.org/mike-ludwig

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : États-Unis

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...