Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Fin de la grève chez Mine Raglan - Les travailleurs rentrent la tête haute

KATINNIQ, QC et MONTRÉAL, le 8 sept. 2022 - À la suite d’un vote tenu en plusieurs réunions cette semaine, les travailleurs et travailleuses de Mine Raglan ont ratifié dans une proportion de 60,7 % leur nouveau contrat de travail, mettant ainsi fin à la grève qui avait cours depuis le 27 mai dernier. C’est la tête haute que ces travailleurs retourneront travailler, convaincus que les jalons d’un plus grand respect de la part de l’employeur ont été posés par cette première grève dans une mine fonctionnant en navettage.

« On a fait la grève pour la première fois et les membres se sont tenus debout. Cela fait maintenant partie de options que nous avons pour nous faire respecter et obtenir de meilleures conditions de travail. On a réussi à négocier de meilleures conditions de travail, au chapitre des salaires, mais aussi des vacances et des horaires. Des avancées ont aussi été faites pour mieux encadrer la sous-traitance », explique le président de la section locale 9449, Éric Savard.

Le nouveau contrat de 5 ans prévoit des hausses salariales de 6,8 % la première année, 3,5 % pour les deux années suivantes et 3% pour chacune des deux dernières années. Un boni de 10 % déjà octroyé par le passé sera transféré pour faire partie intégrante du taux horaire. La journée de vol vers la mine sera désormais rémunérée avec un montant forfaitaire équivalant à 6 heures de travail, ce qui permet de résoudre un grief vieux de trois ans, avec rétroactivité. L’assurance collective est bonifiée et les prestations seront majorées en cas d’assurance-maladie de courte durée.

Un mécanisme assurant une plus grande transparence quant au recours à la sous-traitance est mis en place et une vingtaine de postes habituellement comblés par des sous-traitants le seront désormais par des travailleurs syndiqués.

Un nouvel horaire de travail d’alternance 2 semaines-2 semaines est mis en place et sera offert sur une base volontaire pour tous. De plus, tous les travailleurs auront désormais accès à une à une quatrième semaine de vacances après 16 ans de service, ce qui est nouveau pour les travailleurs qui suivent un horaire 50-50 (que ce soit 3-2-2-3 ou 2-2).

« Je tiens à souligner le travail colossal du comité de négociation, qui a permis de conclure ce nouveau contrat de travail. Le boulot va maintenant continuer, puisque plusieurs questions non résolues se discuteront maintenant en comités de travail, ainsi que des griefs en suspens. Il en va de même pour la vigie serrée de la sous-traitance qui sera effectuées. Chapeau à tous et ce travail syndical se poursuit, avec la solidarité des membres », souligne le représentant syndical des Métallos, Harold Arsenault.

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...