Édition du 19 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Fin septembre 1921, il y a un siècle, la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC) était créée à Hull

Il y a donc un siècle jour pour jour, soit le 28 septembre 1921, le Congrès des unions nationales catholiques prenait fin à Hull. Sans le soupçonner d’aucune manière, les délégués venaient de jeter les bases de ce qui allait devenir, au début des années soixante, la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

D’inspiration catholique au départ, sous la férule de Marcel Pepin, cinquante ans plus tard, la CSN allait prendre un virage idéologique majeur et radical en adoptant la grille d’analyse marxiste. La CSN est probablement l’organisation syndicale qui a effectué, tout au long de son premier siècle d’existence, le plus grand nombre de virages idéologiques. À ses débuts, elle adhère à la doctrine sociale de l’Église. Durant les années quarante, elle met au poste de commande un programme inspiré du corporatisme en vigueur dans certains pays d’Europe de l’Ouest.

Hostile jusqu’à la fin des années trente à l’interventionnisme étatique, elle accueillera, au début des années quarante, la mise en place du programme fédéral d’assurance chômage comme une mesure nécessaire pour soulager la misère ouvrière. Dans les années cinquante, le président Gérard Picard s’interrogera sur la portée et les conséquences de l’automatisation et des changements technologiques au sein des entreprises.

Sous la présidence de Marcel Pepin, c’est l’autonomisation sociale et politique de la classe ouvrière qui devient une priorité. La lutte syndicale doit déborder le cadre de la revendication économique au sein de l’usine. Les revendications des salariéEs doivent également porter sur des enjeux sociaux, politiques et culturels. C’est, en 1968, l’ouverture du « Deuxième front ».

Durant la décennie des années soixante, la syndicalisation dans les secteurs public et parapublic permet à la centrale syndicale d’accroître, de manière importante et significative, son nombre d’adhérentEs. La crise du début des années quatre-vingt amochera fortement la CSN. L’affrontement entre les salariées syndiquées des secteurs public et parapublic et les nombreuses fermetures d’usine auront pour effet d’amener les dirigeantEs de la centrale à un recentrage idéologique majeur.

Il y aura certes la voie de la concertation qui gagnera des adeptes, mais une autre voix réclamera une représentation politique des femmes au sein des postes de direction de la centrale et une prise en charge des revendications féministes lors des négociations dans les entreprises ou avec l’État. « Partenariat » ou (et) « Syndicalisme combatif et d’opposition » sont toujours deux pôles diamétralement opposés autour desquels se tranchent certaines décisions importantes au sein de cette organisation qui est maintenant dirigée, pour une deuxième fois en cent ans, par une femme. Il s’agit de Caroline Senneville[1].

Les enjeux qui nous confrontent et qui nous interpellent sont nombreux et exigent des solutions innovatrices inédites. La société bien-pensante aime bien juger de haut le milieu ouvrier, la classe ouvrière, les salariéEs syndiquéEs. Sans le labeur de ces femmes et de ces hommes, notre société vivoterait dans un état de pauvreté qui voisinerait l’indigence. Pour assurer la dignité de la force de travail, la société a besoin du syndicalisme. La CSN est une organisation humaine. Elle a ses forces et ses faiblesses. Ses qualités et ses défauts. Longue vie à la CSN !

Yvan Perrier

28 Septembre 2021

Minuit 1 seconde

yvan_perrier@hotmail.com

[1] Claudette Carbonneau a dirigé la CSN de 2002 à 2011.

De la scie à l’ordi : un siècle de vie ouvrière
DÉCOUVREZ LES 13 EXPOSITIONS

QUÉBEC​
Du 2 juin au 30 août 2021
Lieu d’exposition : Allée centrale du parc Langelier

MONTRÉAL​
EXPOSITION PERMANENTE
Lieu d’exposition : À l’espace du Centenaire de la CSN situé à proximité du 2175 boul. Maisonneuve Est

BAIE-COMEAU
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Parc Manicouagan

GASPÉ​
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Rue du Banc à Rivière-au-Bernard

GATINEAU​
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Intersection des rues Laval et Portage (secteur Hull-Gatineau)

JOLIETTE​
Du 28 juin au 30 août 2021
Lieu d’exposition : Sentier du Parc Riverain et de l’Ile Vessot

RIVIÈRE-DU-LOUP​
Du 2 juin au 30 août 2021
Lieu d’exposition : Parc du Campus-et-de-la-Cité

VILLE DE SAGUENAY
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Parc Price (Secteur Kénogami)

SHAWINIGAN
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Maison de la Culture Francis-Brisson

SHERBROOKE
Du 2 juin au 30 août 2021
Lieu d’exposition : Parc de la Rive (près de la Maison des arts et de la culture de Brompton)

SOREL
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Parc Regard-sur-le-Fleuve

SAINTE-THÉRÈSE
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : À proximité de la Bibliothèque municipale

VAL D’OR
Du 2 juin au 30 septembre 2021
Lieu d’exposition : Parc Bérard

Célébrations du centenaire de la CSN :
des expositions photos à ciel ouvert dans 13 régions du Québec
Chargée de projet : Hélène Choquette
Historiens : Kathleen Durocher, Alexandre Faucher, David Millot, Mathieu J. Perron, Mathieu Roy ainsi que les étudiants à la maîtrise Simon Delarosbil et Marie-Ève Lajeunesse, sous la supervision du groupe Archipel de l’Université de Rimouski
Recherche archives : Ghislain O’Prêtre, Marc Comby
Graphisme : Turbine Graphique
Collaborations : Musée du Bas-Saint-Laurent et Musée d’histoire de Sherbrooke
Révision linguistique : Lucie Choquette, Marjolaine Lepage
Coordination : Jocelyne Perrier
Comité du centenaire CSN : Jean Lortie, Luc Bessette, Marie-Claude Hachey, François L’Écuyer, Marc Comby
Site web : Service des communications de la CSN

Produit en collaboration avec les municipalités de Baie-Comeau, Gaspé, Gatineau, Joliette, Québec, Rivière-du-Loup, Saguenay, Shawinigan, Sherbrooke, Sorel-Tracy, Sainte-Thérèse et Val-d’Or.

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...