Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Grande marche de solidarité en soutien aux lockoutés de la cimenterie Ash Grove

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 1er avril 2022 - Ce sont plus de 300 membres d’Unifor et des syndicats affiliés à la FTQ qui ont répondu présent à l’invitation des lockoutés de la cimenterie Ash Grove - CRH, membres de la section locale 177, lors d’une marche tenue aux abords du port de Trois-Rivières ce matin.

« Nous sommes ici pour soutenir nos membres en lock-out depuis plus de 10 mois. On a choisi de venir à côté du port de Trois-Rivières pour dénoncer l’importation du clinker que Ash Grove - CRH fait depuis le début du lock-out. Parce que ça leur permet de continuer la production de ciment alors qu’ils ont mis leurs travailleuses et travailleurs à la rue », a expliqué le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné.

Effectivement, le syndicat assimile l’importation du clinker qui vient de Turquie et de Grèce à du travail de briseurs de grève parce que normalement, ce matériau est produit à la cimenterie. Il faut savoir que le ciment se compose à 90 % de clinker. Avant le conflit, ce produit était fabriqué en chauffant de la pierre calcaire mélangée à des additifs à de hautes températures dans les fours de la cimenterie. Aujourd’hui, on l’importe.

« Dans mon livre à moi, importer le clinker qui devrait normalement être produit ici chez nous, c’est comme si on avait des scabs, qui faisaient notre job à notre place. Comment voulez-vous conserver un rapport de force dans ces circonstances‑là ? », demande le dirigeant syndical.

Plusieurs membres de syndicats affiliés ont aussi pris part à l’événement dont les dirigeants de la FTQ, Daniel Boyer, président et Denis Bolduc, secrétaire général. Ils ont tenu à assurer les lockoutés de « l’importance pour nous de nous tenir à vos côtés. Votre combat contre Ash Grove et CRH pour le respect des droits syndicaux est fondamental. En tant que syndicalistes, c’est notre combat à toutes et à tous ».

« Nous tenons à remercier les personnes qui ont pris le temps de venir marcher avec nous. Votre soutien, c’est notre énergie pour continuer à mener la lutte », a tenu à commenter le président de la section locale Éric Giasson.

Historique du conflit

Rappelons que les membres de la section locale 177 sont en lock-out illégal depuis le 22 mai 2021 et légalement depuis le 3 juin 2021. Malgré de nombreuses rencontres de négociation, le conflit perdure. L’employeur tente d’arracher de nombreuses concessions aux membres de la section locale notamment sur la question de la sous-traitance. Tout cela dans un contexte où des dizaines d’entre eux perdront leur emploi en raison de la fermeture de deux fours sur quatre.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...