Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Grève dans les parcs nationaux de la Sépaq (SFPQ)

QUÉBEC, le 1er oct. 2019 - Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) annonce qu’un nouvel avis de grève a été expédié au ministre du Travail et à la direction de la Sépaq. Cette fois-ci, la grève touchera 23 parcs nationaux du Québec, et ce, pendant la fin de semaine de la fête de l’Action de grâce. La grève générale débutera le vendredi 11 octobre à 6 h 30 pour se terminer le lundi 14 octobre à 23 h 59. Les quelque 1 200 membres du SFPQ travaillant dans les accréditations visées débrayeront en même temps, perturbant ainsi les activités.

« Ce n’est pas de gaité de cœur que nous annonçons une nouvelle grève, explique le président général du SFPQ, Christian Daigle. Il s’agit malheureusement du seul moyen pour assurer des conditions de travail décentes à celles et ceux qui œuvrent à protéger nos plus beaux espaces naturels. Bien que nous souhaitons donner une chance à la négociation, nous devons respecter les délais légaux et signifier dès aujourd’hui notre intention de faire la grève. Pour le moment, le gouvernement Legault ne permet toujours pas à la Sépaq de bonifier son offre de la dernière fois. On fait face à un employeur et un gouvernement qui maintiennent une offre déconnectée du marché du travail. »

La grève touchera les établissements suivants : Parc national d’Aiguebelle ; Parc national du Bic ; Parc national de Frontenac ; Parc national de la Gaspésie ; Parc national des Grands-Jardins ; Parc national de l’île-Bonaventure et du Rocher-Percé ; Parc national des Îles-de-Boucherville ; Parc national de la Jacques-Cartier ; Parc national Miguasha ; Parc national du Mont-Mégantic ; Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie ; Parc national de Plaisance ; Parc national du Lac-Témiscouata ; Parc national d’Opémican ; Parc national du Mont-Orford ; Parc national du Mont-Saint-Bruno ; Parc national du Mont-Tremblant ; Parc national des Monts-Vallin ; Parc national d’Oka ; Parc national de la Pointe-Taillon ; Parc national du Saguenay ; et le Parc national de la Yamaska.

Rappelons qu’à l’issue d’une tournée de votes les travailleuses et les travailleurs de la Sépaq, membres du SFPQ, se sont prononcés à 94 % en accord avec le déclenchement d’une grève générale au moment opportun ; il s’agit d’un pourcentage historique de la part des membres de la Sépaq.

La négociation porte sur le renouvellement des conventions collectives des quelque 2 500 membres du SFPQ travaillant dans les parcs nationaux, les réserves fauniques, le Manoir Montmorency, le Parc de la Chute-Montmorency, la Station touristique Duchesnay, le siège social, le camping des Voltigeurs, les centres touristiques du Lac-Kénogami et du Lac-Simon, le Gîte du Mont-Albert, l’Auberge de montagne des Chic-Chocs, l’Auberge de Port-Menier ainsi que l’Aquarium du Québec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...