Édition du 12 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Il faudrait cesser d’agir en colon avant de rêver à être souverain !

Depuis quelque temps, une vague de mouvements souverainistes se forme en dehors du Parti Québécois. Je peux comprendre qu’il régnait certains mécontentements au sein du Parti, mais cela ne servira que la cause des Libéraux au pouvoir qui profiteront de l’expression véridique : « Diviser pour mieux régner »

La grogne règne dans bien des dossiers menés par notre gouvernement libéral. Cette montée souverainiste ne reflète à mon avis qu’un désir profond de changement face à toute cette corruption et cette espèce d’oligarchie qui se dégage de la plupart des dossiers au Québec.

Mais, mis à part quelques groupes de citoyens isolés, quelques groupes écologiques ou quelques autres militants pour le changement, est-ce que vous, le peuple qui vit sa petite routine quotidienne êtes satisfait de ce qui se passe au Québec ?

Oui, je m’adresse à vous, citoyens du Québec ! Comment peut-on espérer du changement si chacun reste chez soi et se laisse manger la laine sur le dos par la classe dominante. Il s’agit là d’une attitude de citoyen colonisé.

Qui ne dit mot, consens ! Et c’est exactement ce dont un gouvernement corrompu et des corporations sans scrupule ont besoin pour arriver à leurs fins. Et pour vous, le peuple colonisé, vous n’aurez que plus d’impôts, plus de taxes, plus de dégâts environnementaux, plus de dettes, moins de temps et moins de santé. Voilà le seul héritage qu’obtiens et mérite un peuple colonisé. La classe dominante le sais, elle !

Je prends pour exemple le dossier des gaz de schiste. Je sais que la grande majorité des citoyens est inquiète et souhaiterait ne pas voir cette industrie venir au Québec. Pourtant, une simple petite poignée de citoyens défend le territoire. Ou êtes-vous le peuple Québécois ? Continuez d’agir en peuple colonisé, soumis, défaitiste, qui ne dit mot et soyez certains que des puits de gaz de schiste, il y en aura à 100 mètres de chez vous, avec la bénédiction de notre cher gouvernement.

Et si vous n’êtes pas content, ne pensez pas débarquer les libéraux à la prochaine élection. De un, il sera trop tard et, de deux, avec tous les choix de partis qui s’en viennent, le vote contre les libéraux n’en sera que divisé et l’oligarchie gardera son pouvoir sur le peuple colonisé.

On est encore bien loin d’une souveraineté !

Alors, sortez de votre routine, mettez vos culottes et montrez que vous n’êtes pas des colons et, de grâce, ne portez pas de jugements négatifs sur ceux qui ont le courage de revendiquer leurs droits de citoyen devant les injustices de ce monde ! Soyez souverain dans vos valeurs ! Nos enfants méritent bien cela, je pense !

Aux politiciens qui rêvent de souveraineté de ces temps-ci, je vous dis : Cessez d’en rêver et d’en parler. Descendez dans la rue avec les quelques citoyens, pour défendre les valeurs auxquelles vous ne vous montrez pas encore souverains en tant que Québécois.

Serge Fortier

Porte-parole pour le comité interrégional gaz de schiste de la Vallée du St-Laurent

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...