Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Il faut sauver les sessions des étudiants et étudiantes, presse Gabriel Nadeau-Dubois

MONTRÉAL, le 30 mars 2020 - Alors que les activités académiques reprennent aujourd’hui dans de nombreux campus collégiaux et universitaires, le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, demande au gouvernement et aux établissements d’enseignement supérieur de faire preuve d’un maximum de flexibilité afin d’accommoder les étudiants et étudiantes pour leur fin de session. Pour ce faire, il a fait parvenir 5 propositions concrètes au ministre de l’Enseignement supérieur Jean-François Roberge.

« Depuis quelques jours, je reçois énormément de témoignages d’étudiants et d’étudiantes dont le parcours académique a été complètement bouleversé par la crise que vit actuellement le Québec, et qui sont inquiets pour la suite des choses. Personne ne devrait avoir à choisir entre sa santé physique et mentale, ou entre sa sécurité financière et sa réussite académique. La réalité, c’est que bien des étudiants doivent faire face à ces dilemmes ces jours-ci », déplore M. Nadeau-Dubois.

« Bien que le gouvernement ait déjà demandé aux administrations de cégeps et d’universités de faire preuve de souplesse et de créativité, il y a encore beaucoup de confusion et de stress sur le terrain. Le ministre doit s’assurer que le message passe : malgré la crise, tout doit être fait pour sauver les sessions et offrir un soutien psychologique aux étudiants et étudiantes touchés par la crise », ajoute-t-il.

5 propositions solidaires pour les étudiants et étudiantes

Dans une lettre envoyée au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le porte-parole solidaire a d’ailleurs transmis 5 propositions concrètes afin de soulager la population étudiante face à la crise que vit actuellement le Québec :

1- Permettre aux étudiants et étudiantes de conclure leur session sans conséquences académiques, en leur offrant la possibilité de remplacer leur note par une mention « succès », sans impacter leur moyenne générale ou leur « cote R » ;

2- Revoir les règles habituelles régissant les abandons de cours afin de leur permettre d’abandonner leurs cours sans pénalité ;

3- Mettre sur pied une aide psychosociale d’urgence le plus rapidement possible dans les cégeps et les universités ;

4- Repousser d’au moins une session la limite d’admissibilité au régime d’aide financière aux études pour ne pas pénaliser les étudiants qui ont besoin d’être soutenus financièrement dans la poursuite de leurs études ;

5- Mettre en place le Revenu universel d’urgence (RUU) proposé par Québec solidaire afin d’éviter un appauvrissement généralisé de la population étudiante.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...