Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Question nationale

Indépendance - Les OUI Québec veulent remettre la société civile au cœur du projet

LONGUEUIL, QC, le 6 avril 2019 - Réunis en assemblée générale à Longueuil, les délégués-es des Organisations unies pour l’indépendance (OUI Québec) se sont dotés d’un plan d’action qui replacera les citoyens-ennes et la société civile au cœur du projet indépendantiste. « Dans la situation d’ébullition qui est celle que nous connaissons actuellement, il nous apparait plus que jamais essentiel de faire participer l’ensemble des forces vives intéressées par l’avenir politique du Québec, au-delà des partis politiques, sans évidemment les exclure », affirme la présidente des OUI Québec, Claudette Carbonneau.

Quelques mois après les élections qui ont encore une fois mené un parti fédéraliste au pouvoir, les OUI Québec jettent un regard pragmatique sur la carte politique actuelle. « Plusieurs forces politiques en présence sont en pleine remise en question, en « refondation », et bien des projets semblent en gestation, si bien qu’on peine à y voir clair dans ce climat d’effervescence, indique Claudette Carbonneau. Le danger d’éparpillement est réel. Dans ce contexte, conserver un lieu de convergence entre toutes les forces indépendantistes est plus que jamais nécessaire. Ce lieu de convergence, il s’appelle OUI Québec. »

Les OUI Québec font le constat que la question de l’avenir politique de notre nation a encore une fois, si ce n’est plus que jamais, été évacuée de la dernière campagne électorale. « Ce n’est pas le moment de rester les bras croisés en attendant que resurgisse la question de notre devenir politique, ajoute la présidente. C’est à nous, société civile, de reprendre la balle au bond et de ramener cette question cruciale à l’avant-scène. Nous devons également le réactualiser, en l’ancrant dans la réalité d’aujourd’hui, qui a bien changé depuis trente ans. »

Pour ce faire, les OUI Québec ont adopté un plan d’action qui pourrait mener, à terme, à la tenue d’Assises nationales sur l’avenir politique du Québec. « Nous devons élargir la discussion au plus grand nombre et favoriser les échanges dans un esprit constructif et ouvert, affirme Claudette Carbonneau. Ces Assises pourraient permettre de dresser un état des lieux et remobiliser les forces, après un long hiatus, dans lequel les questions constitutionnelles semblent devenues taboues. Pourtant, le régime fédéral canadien continue de freiner notre émancipation collective. Il est temps de sortir de notre torpeur et de se retrousser les manches. »

Par ailleurs, les OUI Québec ont également décidé d’accentuer leurs contacts avec les communautés culturelles, de créer un comité « Environnement et indépendance » et de poursuivre le travail auprès des jeunes, des nations autochtones et des groupes de femmes. Claudette Carbonneau a également été réélue pour un nouveau mandat. Le plan d’action peut être consulté ici : www.ouiquebec.org.

Organisations unies pour l’indépendance du Québec

Ayant succédé au Conseil de la souveraineté, les Organisations unies pour l’indépendance du Québec (OUI Québec) ont pour mission la promotion non partisane de l’indépendance du Québec, en représentant la société civile organisée et en agissant à ce titre comme un lieu de dialogue et de concertation de ses forces vives pour la promotion de l’indépendance du Québec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Question nationale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...