Édition du 19 mars 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Droits et démocratie

Justice pour Marielle Franco !

Samedi, 16 mars 2019, 15h00 à 18h00

Place des Arts

Organisé par le Coletivo Brasil-Montreal (Collectif Brésil-Montréal)

Ce rassemblement aura lieu à l’occasion de l’anniversaire d’un an de l’assassinat de Marielle Franco et Anderson Gomes.

Marielle Franco, une femme noire qui est née et a grandi dans les favelas de Rio, était la cinquième candidate ayant reçu le plus de votes en tant que conseillère municipale pour le Parti Socialisme et Liberté-PSOL, à Rio de Janeiro. Elle a été assassinée quelques jours après avoir dénoncé les abus de la police militaire lors d’opérations violentes dans la favela Acari. Mme Franco était un symbole de la lutte des femmes noires brésiliennes.

Elle était reconnue pour ses dénonciations des violations aux droits humains, particulièrement contre les jeunes noirs, les femmes et les personnes LGBTQI, ainsi que des abus commis par des agents de la police en service et des exécutions extrajudiciaires. Tout porte à croire que sa mort est le résultat d’une véritable exécution politique. Elle a été tuée par quatre balles reçues à la tête, en plein centre-ville de Rio de Janeiro, tout comme le chauffeur de la voiture dans laquelle elle se trouvait.

Sa mort survient trois jours après qu’elle ait dénoncé, dans un message sur son compte twitter, la mort de deux jeunes pendant une opération policière militaire dans la communauté d’Acari. Dans ce message, elle accusait directement le 41e bataillon de la police militaire de Rio de Janeiro de terroriser et de violer les droits des habitant-e-s de la favela d’Acari. Les chiffres sont alarmants : une Commission parlementaire du Sénat brésilien sur les assassinats de jeunes, menée en 2016, a constaté que la situation était telle que chaque 23 minutes, un jeune noir est tué au Brésil, l’équivalent de 63 par jour. Entre 2005 et 2014, 8466 personnes ont été tuées par des agents de la police dans l’État de Rio de Janeiro.

Participations confirmées :
- Ni una a menos
- Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle
*Speaker : Jennie-Laure Sully
En plus de son implication dans la communauté haïtienne de Montréal et de son militantisme pour les droits des personnes sans statut, Jennie-Laure Sully est organisatrice communautaire à la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle et chercheuse à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques.
.........................

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Droits et démocratie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...