Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

L'AREQ réclame justice et actions pour la génération silencieuse oubliée, maltraitée et abandonnée dans nos CHSLD

QUÉBEC, le 25 sept. 2020 - Un autre rapport, cette fois-ci de la protectrice du citoyen, vient renforcer ce que nous savions déjà : ce qui s’est produit dans les CHSLD et les résidences le printemps dernier, en raison de l’épidémie de COVID-19, a été amplifié par l’inaction gouvernementale des dernières années. Puis, des reportages accablants de J.E. (TVA) et d’Enquête (Radio-Canada) démontrent clairement que nos autorités n’ont eu aucune considération pour le bien-être et la sécurité des personnes aînées hébergées durant la pandémie.

Ainsi, l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) exige que le gouvernement entreprenne des actions immédiatement pour corriger la situation et enfin assurer la dignité des personnes les plus vulnérables de notre société.

« Nous sommes profondément bouleversés par ce que nous avons vu et par ce que nous avons lu. Cela fait des années que nous décrions la situation, mais ce que nous révèle la pandémie est encore pire que ce que nous pouvions imaginer. Depuis des années, les autorités savent et n’agissent pas. Chaque personne qui a eu le pouvoir d’agir et qui n’a rien fait doit réaliser qu’elle a contribué à envoyer des milliers de personnes aînées à l’abattoir. Des milliers de personnes décédées dans la solitude et l’angoisse. Une telle tragédie ne peut rester sans conséquence, sinon quel genre de société sommes-nous ? », affirme Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Rappelons que, durant la pandémie, les aînés ont été emprisonnés en CHLSD et en résidences privées pour aînés, soi-disant pour les protéger, ce qui les aura finalement conduits à leur perte. Nous avons vidé les hôpitaux pour admettre de nouvelles personnes en hébergement, alors que ces établissements n’étaient pas prêts : manque d’équipement, manque de personnel, etc. Les conséquences ont été catastrophiques !

Dépoussiérer les rapports tablettés et agir, une fois pour toutes

Il faut des actions, maintenant. Les excuses ne suffisent plus. Le gouvernement actuel a entre les mains des décennies de rapports et de recommandations. Il est impératif de tout mettre en œuvre pour corriger la situation, coûte que coûte.

« Au Québec, la génération silencieuse a contribué toute sa vie à une société plus juste, où l’on prend soin des plus vulnérables. Cette génération a contribué à l’amélioration de la qualité de vie des générations futures, sans en retirer beaucoup de bénéfices. Et au moment où ces personnes ont eu besoin qu’on prenne soin d’elles, nous les avons laissées mourir seules, de faim et de soif, dans des mouroirs vétustes. Cette tragédie devra être enseignée dans l’histoire du Québec pour se rappeler les horreurs qui peuvent se produire lorsqu’on perd notre humanité dans les décisions publiques », ajoute Mme Lapointe.

Nous savons ce qu’il faut faire. Faisons-le. Monsieur le Premier Ministre, la balle est dans votre camp. Que les milliers de personnes décédées dans des conditions inhumaines ne soient pas mortes en vain.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...