Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La campagne d'Unifor sur les droits en milieu de travail arrive à Ottawa

TORONTO, le 13 févr. 2014 - La campagne nationale lancée par le plus grand syndicat du secteur privé au Canada pour défendre les droits des travailleurs arrive dans la capitale nationale cet après-midi.

La rencontre, qui aura lieu juste deux jours après le dépôt du budget 2014 du gouvernement fédéral, sera largement axée sur la remise en cause des droits des travailleurs par le gouvernement Harper.

« Unifor défend les droits des Canadiens de subvenir aux besoins de leur famille en travaillant dans des lieux de travail sécuritaires et stables », a affirmé le président national d’Unifor, Jerry Dias, qui participera à la rencontre d’Ottawa. « Syndiqués ou non, nous pensons que c’est ce que tous les travailleurs canadiens veulent. »

Les dirigeants locaux et nationaux d’Unifor participant à la rencontre, prévue à 13 h aux bureaux d’Unifor, 5 Gurdwara Drive, discuteront des menaces des conservateurs contre les droits fondamentaux des travailleurs et de la riposte possible.

« Sans les syndicats et la négociation collective, il sera impossible pour la plupart des Canadiens d’atteindre une qualité de vie décente et sécuritaire », a déclaré M. Dias. « Les attaques actuelles des gouvernements partout au Canada contre les droits fondamentaux des travailleurs vont gravement porter atteinte à notre qualité de vie, et c’est pourquoi nous sommes déterminés à y mettre fin. »
Le projet de loi C-525 du gouvernement Harper faciliterait la révocation de l’accréditation des syndicats du secteur fédéral sur la base de règles de vote biaisées. En Ontario, le chef conservateur, Tim Hudak, veut éliminer la formule Rand, tandis que les conservateurs de l’Alberta ont rendu illégale pour certains syndicats la possibilité même de parler de grève.

Des gens d’affaires d’Ottawa et des politiciens locaux seront également présents et parleront du rôle joué par les syndicats dans l’économie locale :

Hanif Patni, président et chef de la direction de Coventry Connections, propriétaire/gestionnaire de Blue Line Taxi, DJ’s Taxi, Capital Taxi et fournisseur des services de répartition à West Way Taxi
Alison McBratney, directrice générale, Ressources humaines, CAA, Est de l’Ontario
Mark Taylor, conseiller municipal d’Ottawa et président du Comité des services communautaires et de protection

Les médias sont invités à assister à la réunion d’aujourd’hui pour avoir un aperçu de la campagne de printemps d’Unifor sur les droits en milieu de travail et pour parler de ces enjeux avec les hauts dirigeants et le personnel de recherche du syndicat. Des rencontres semblables ont lieu dans 19 collectivités de l’ensemble du Canada. La première a eu lieu à Windsor le mois dernier.

Unifor a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail 2013, par la fusion du syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile et du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier. Avec plus de 300 000 membres, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...