Édition du 13 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Évasion fiscale

Lancement de la campagne Levez le voile sur les paradis fiscaux !

Visitez le site Échec aux paradis fiscaux

Publié le 29 avril 2013 par Erik B-Boulianne

Les gouvernements doivent publier des estimations officielles

Alors que la période de production des déclarations de revenu aux gouvernements provincial et fédéral tire à sa fin, le groupe Échec aux paradis fiscaux lance la campagne Levez le voile sur les paradis fiscaux ! L’organisation se joint ainsi au mouvement pancanadien lancé par l’organisme Canadiens pour une fiscalité équitable (Canadians for Tax Fairness) afin de réclamer des gouvernements canadien et québécois la publication d’estimations officielles des sommes qui échappent au trésor public à cause de l’utilisation des paradis fiscaux par les grandes entreprises et les contribuables fortunés d’ici.

Mesurer l’ampleur du problème pour forcer nos gouvernements à agir

Pour le porte-parole du groupe Échec aux paradis fiscaux, Claude Vaillancourt, il est grand temps que nos gouvernements cessent de faire l’autruche et publient des estimations officielles : « C’est seulement ainsi que nous pourrons mesurer l’ampleur du problème qu’entraîne l’utilisation des paradis fiscaux sur les revenus de nos gouvernements de même que son impact direct sur nos services publics. La classe moyenne et les travailleuses et travailleurs québécois ne peuvent porter seuls le poids du financement de nos écoles, de nos hôpitaux et de tous les autres services publics qui sont à la base de notre qualité de vie. Les grandes entreprises, les banques et les contribuables fortunés qui profitent des échappatoires fiscales doivent faire leur juste part et payer leur dû, comme nous tous ».

Combien d’impôts nous échappent ?

Selon Statistique Canada, en 2011, les Canadiennes et les Canadiens possédaient des actifs évalués à 140 milliards de dollars dans les six principaux paradis fiscaux, dont 53 milliards de dollars à la Barbade et 26 milliards de dollars aux Îles Caïmans. Bien que l’utilisation des paradis fiscaux par les sociétés et les individus canadiens soit considérable, aucune estimation fiable de l’ampleur des pertes fiscales n’a été faite à ce jour. Combien d’impôts nous échappent ? La population canadienne et québécoise a besoin d’estimations officielles pour connaître les impacts directs des paradis fiscaux sur les revenus des gouvernements. Les autorités fiscales du Royaume-Uni l’ont déjà fait. Au Canada, l’ancien directeur parlementaire du budget, monsieur Kevin Page, proposait tout récemment à l’Agence du Revenu du Canada (ARC) de réaliser une telle estimation. L’ARC n’a pas encore donné suite à cette demande… « Faire la lumière sur la taille du problème incitera nos gouvernements à agir pour réfréner l’utilisation des paradis fiscaux, qu’elle soit légale ou illégale et à récupérer les revenus d’impôts perdus. Il faut agir maintenant parce que ce sont des sommes dont nous avons bien besoin pour soutenir nos services publics, mais aussi pour une simple question d’équité entre tous les citoyens » insiste le porte-parole du groupe Échec aux paradis fiscaux.

Faisons-nous entendre !

Dans le cadre de cette campagne, le groupe Échec aux paradis fiscaux invite la population à envoyer un message aux ministres des Finances du Québec et du Canada, Nicolas Marceau et Jim Flaherty, à la ministre du Revenu national ,Gail Shea, de même qu’à leurs députés. En plus de cette campagne invitant la population à faire pression sur nos gouvernements, le groupe Échec aux paradis fiscaux poursuivra ses travaux afin de réclamer au cours des prochains mois de plus vigoureuses actions des gouvernements à l’encontre de l’utilisation des paradis fiscaux.

Cette entrée a été publiée dans Actualités. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

← Nouvelles révélations sur les paradis fiscaux


Depuis quelques années déjà, plusieurs organisations du Québec s’intéressant aux finances publiques ont été confrontées aux paradis fiscaux. Ces lieux occultes permettent aux plus riches de se défiler de l’obligation qu’ont tous les citoyens de payer leurs impôts.

Toutefois, la complexité et l’aspect international de la question rendent difficile la lutte à cette immense forme d’évasion fiscale. C’est pourquoi plusieurs organisations syndicales, étudiantes et civiles ont décidé d’unir leurs ressources et leurs énergies pour combattre ce phénomène. Elles rappelleront aux politiciens qu’ils doivent prendre les mesures nécessaires pour que toutes les entreprises et tous les citoyens paient leur juste part d’impôt. C’est une question d’équité et de justice sociale.

Les organisations participant à cette campagne sont :

■Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)

■ATTAC-Québec

■Centrale des syndicats démocratiques (CSD)

■Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

■Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

■Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

■Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)

■Secrétariat intersyndical des services publics (SISP)

■Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ)

■Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

■Union des consommateurs

■Les Amis de la Terre

■Réseau pour la justice fiscale / Québec

Votre organisation aimerait se joindre au comité de travail du groupe Échec aux paradis fiscaux ? Vous aimeriez nous aider à faire connaître la campagne ? Prière de contacter Mme Nadia Lévesque par téléphone au 418 623-2424 , poste 233 ou par courriel : Nadia.Levesque@sfpq.qc.ca

Sur le même thème : Évasion fiscale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...