Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Féminisme

Le 8 mars 2016 à Québec

La Journée internationale des femmes 2016 s’est fêtée en deux temps dans la région de la Capitale nationale.

D’abord le 5 mars, une manif a été organisée en partance du Cegep Limoilou. Elle a fait une légère pause devant une école primaire pour permettre à des femmes de témoigner de la réalité qu’elles vivent par des slogans ou des phrases-chocs. C’était un »Appel à toutes pour se faire entendre » comme le voulait le thème, cette année, du 8 mars. Le cortège était joyeux : musique et slogans créaient une ambiance festive. À l’arrivée au Patro Roc Amadour, la belle température a permis aux personnes manifestant de danser sous le soleil en même temps que les organisatrices répondaient aux questions des journalistes. Le tout fut suivi d’un brunch. Avant le repas, il y a eu un petit discours de la Coalition régionale de la Marche Mondiale des Femmes par madame Émilia Castro, ensuite un petit compte rendu de la manifestation. Le Regroupement des groupes de femmes de la Capitale nationale a construit 9 petits vidéos sur la situation des femmes. Nous en avons écouté quatre : les femmes autochtones, les femmes sourdes, les femmes victimes de violence et les femmes immigrantes. Ces petits vidéos sont des plus intéressants à voir sur le site du regroupement. Après le brunch, une surprise attendait les participantes : un spectacle Paule André Cassidy et sa fille. De belles chansons qui finissaient bien cette belle journée.

Le 8 même, une action de visibilité avait été organisée. Une cinquantaine de femmes sont allées visiter les locaux de la ministre du Commerce et de l’Innovation : madame Thériault qui a aussi la responsabilité de la condition féminine. Des slogans et du bruit ont accompagné les militantes dans le hall de l’édifice. La police est venue demander de quitter les lieux ce que les femmes ont fait après un petit discours de circonstance. Ensuite, les féministes sont allées au Parlement devant la statue des femmes pour planter leurs pancartes. Ces femmes qui se sont battues pour leurs droits ont dû aimer cette rencontre même si les policiers sur place ne partageaient pas leur enthousiasme. Là aussi, cette action de visibilité fut un succès.

Oui vraiment un beau 8 mars à Québec en 2016.

Ginette Lewis

Sur le même thème : Féminisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...