Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique canadienne

Le gouvernement Harper a supprimé un rapport qui documente de hautes expositions à l'amiante au Canada

Le gouvernement Harper a supprimé un rapport qui démontre de hauts niveaux d’exposition aux fibres d’amiante dans des bâtiments à travers le Canada, y compris des écoles.

Santé Canada a reçu le rapport, payé par les citoyens canadiens, il y a plus de deux ans. Santé Canada a supprimé ces informations, que le Globe & Mail vient d’obtenir et de rendre public.

Le PM Harper favorise l’utilisation de l’amiante au Tiers monde. Il est le seul leader du monde Occidental qui défend l’industrie de l’amiante. Santé Canada s’emploie à supprimer toute information indépendante au sujet de l’amiante, parce que toute la science indépendante rejette la position du gouvernement Harper que l’amiante puisse être utilisée de façon sécuritaire.

Ce rapport fait partie du projet de 2007 de Santé Canada au sujet des risques de l’amiante chrysotile. L’autre partie du projet est un rapport fait par un comité d’experts internationaux qui se sont réunis à Ottawa en novembre 2007. Le gouvernement a aussi supprimé pendant plus d’un an le rapport qu’a écrit ce comité d’experts, jusqu’à ce que finalement La Presse l’ait obtenu et l’ait rendu public.

Le lieutenant québécois du PM Harper, Christian Paradis, a été critiqué par le président du comité pour avoir fait une fausse représentation de leur rapport, en prétendant que ce rapport était favorable à la position du gouvernement, ce qui n’est pas le cas. Paradis continue à donner aux médias québécois de la désinformation concernant le rapport du comité d’experts. Le professeur Leslie Stayner, un des plus grands experts au monde au sujet de l’amiante du Québec et membre de ce comité, vient tout récemment de demander à M. Paradis qu’il fasse une rectification publique, ce que Paradis n’a pas fait.


Expert demands feds retract statement on ’safe’ use of asbestos, Montreal Gazette, March 28, 2011

http://www.montrealgazette.com/health/Expert+demands+feds+retract+statement+safe+asbestos/4517500/story.html

L’amiante est une exemple de la politicisation de la science et de la trahison de la solidarité humaine.

Kathleen Ruff, auteure, Quand le Canada exporte le mal : La Vente de l’amiante dans les pays en développement http://www.rideauinstitute.ca/file-library/exportingharmFRweb.pdf

Sur le même thème : Politique canadienne

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...