Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le personnel de soutien scolaire au Québec se reconnait dans les revendications salariales de l'Ontario

MONTRÉAL, le 11 nov. 2022 - Le personnel de soutien scolaire au Québec se reconnait dans les demandes salariales du personnel de soutien scolaire de l’Ontario, car il y a beaucoup de similitudes.

Salaires du personnel de soutien scolaire

En analysant les données du Conseil du Trésor 2019-2020 et en effectuant une projection salariale en 2022, nous remarquons que 66 classes d’emplois, sur les 81 que nous représentons comportent des individus qui gagnent moins de 39 000 $/année. Ces personnes représentent près de 80 % de tous les membres du personnel de soutien scolaire au Québec.

Le grand nombre de postes à temps partiel explique en partie cette moyenne salariale, mais même si ces personnes obtenaient des postes à temps plein, ils représenteraient encore un peu plus de la moitié des gens qui auraient des revenus de moins de 39 000 $.

Revenu viable

Les données du Conseil du Trésor démontrent que la moyenne salariale du personnel de soutien scolaire en 2022 est de 24 522 $ par année.

Selon la 8e édition de l’étude sur le revenu viable publiée le 5 mai 2022 par l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), le revenu viable calculé pour une personne seule varie entre 25 128 $ (Saguenay) et 34 814 $ (Sept-Îles). Cette étude a été réalisée dans 7 municipalités : Montréal, Québec, Gatineau, Sherbrooke, Saguenay, Trois-Rivières et Sept-Îles.

Le président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ, Éric Pronovost réagit : « le premier ministre a souvent répété qu’il voulait avoir plus de salaires au-dessus de 56 000 $, afin d’augmenter le salaire moyen au Québec et ainsi, rattraper l’Ontario, il aura donc du pain sur la planche pour atteindre cet objectif ».

Chèque d’aide du gouvernement

Le président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) explique que « dans ces circonstances, tout le personnel de soutien va recevoir un chèque du gouvernement et 96 % de nos membres auront celui de 600 $ qui correspond à ceux qui gagnent moins de 50 000 $ par année. Cela démontre l’impact important de l’augmentation du coût de la vie chez ces gens ».

Tableau résumé

- Moyenne salariale, toutes classes d’emplois confondues : 24 522 $/an

- Pourcentage, en moyenne, qui ont des revenus de moins de 39 000 $ : 79,8 % des individus

- Pourcentage, en moyenne, qui ne peuvent gagner plus de 39 000 $ : 52,7 % des individus

- Pourcentage, en moyenne, des gens qui recevront le chèque de 400 $ à 600 $ : 96,3 % des individus

Améliorer la qualité des emplois du personnel de soutien

Éric Pronovost, précise que « l’attraction et la rétention du personnel de soutien scolaire passent par des emplois de qualité avec des postes à temps complet, la fin des horaires brisés, la valorisation de tous les emplois de soutien scolaire, la conciliation famille-travail et des salaires décents ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...