Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Solidarité internationale

Les accusations criminelles portées contre une entreprise multinationale brésilienne devraient envoyer un message au gouvernement canadien (Syndicat des Métallos)

TORONTO, le 30 janv. 2020 - Le Syndicat des Métallos affirme que les accusations criminelles portées contre l’ancien président-directeur général d’une société minière multinationale établie au Brésil un an après l’effondrement d’une digue qui a causé la mort de plus de 250 personnes envoient un message important au Canada concernant l’application des lois visant à protéger les travailleurs.

« Les travailleurs doivent savoir que les responsables de désastres comme celui-ci feront l’objet de sévères mesures punitives, a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos. Le décès de 250 villageois et travailleurs lors d’un même incident est catastrophique. Aucun travailleur ne devrait être menacé lorsqu’il se rend au travail, comme aucune communauté ne devrait être mise en péril en raison de la négligence d’une entreprise. »

M. Neumann ajoute : « Les provinces et territoires du Canada, qui sont responsables de l’application des lois en vertu de la Constitution, sont coupables de ne pas réagir aux décès en milieu de travail en menant des enquêtes et en intentant des poursuites en vertu des modifications apportées au Code criminel grâce aux efforts de notre syndicat.

Environ 1 000 travailleurs perdent la vie chaque année au Canada. Et, dans la plupart des cas, les entreprises échappent aux poursuites au criminel en acceptant de payer des amendes. »

Le Syndicat des Métallos exhorte les procureurs généraux et ministres du Travail de chacune des provinces à mettre en application adéquatement les modifications apportées au Code criminel en 2004, qui visent à rendre les dirigeants d’entreprise criminellement responsables des décès et blessures en milieu de travail. Ces modifications au Code criminel, désignées collectivement sous le nom de la loi Westray, ont été adoptées à l’unanimité par le Parlement plus de dix ans après l’explosion survenue en 1992 à la mine Westray, en Nouvelle-Écosse, dans laquelle 26 travailleurs avaient trouvé la mort.

« Les forces policières et les procureurs de la Couronne doivent être sensibilisés et formés au sujet de la loi Westray, et être autorisés à mettre en application ces modifications, a expliqué M. Neumann. De plus, des protocoles devront être mis en place et il devra y avoir une plus grande coordination entre les organismes de réglementation, les forces policières et les procureurs de la Couronne afin que les organismes de réglementation en matière de santé et sécurité soient formés pour faire appel aux forces policières lorsque la possibilité de porter des accusations aux termes de la loi Westray existe. »

M. Neumann affirme que l’effondrement de la digue à stériles survenue dans l’état brésilien Minas Gerais le 25 janvier 2019 ternit l’image de l’industrie minière à l’échelle mondiale, et que le problème doit être abordé dans le monde entier.

« Le gouvernement fédéral doit faire en sorte que les entreprises multinationales exerçant des activités au Canada présentent un bilan qui ne comprend pas de faire passer le profit avant la sécurité et la vie humaine, n’importe où dans le monde. »

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Solidarité internationale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...