Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Manifestation devant la Maison Radio-Canada - « Radio-Canada est un service essentiel »

MONTRÉAL, le 16 avril 2014 - Ce midi, le parvis devant la Maison Radio-Canada grouillait d’une foule décidée et indignée. Des centaines de personnes ont répondu à l’appel des principaux syndicats du service français de Radio-Canada pour dénoncer les récentes compressions. Un geste de solidarité pour exprimer leur attachement au diffuseur public.

« Bientôt, il ne restera qu’une coquille vide. Il faut sortir d’une logique mercantile quand on discute du financement du diffuseur public. La SRC n’est pas un compétiteur de la télévision privée. Radio-Canada est un service essentiel qui répond à des besoins particuliers d’une société saine et démocratique », a expliqué Isabelle Doyon, présidente du SCFP 675. 

Les porte-parole des syndicats ont plaidé pour un financement stable et récurrent pour la SRC. Ils ont rappelé que la SRC coûte moins de 30 $ par année par citoyen et, que dans les pays comme l’Angleterre c’est 110 $, et en Allemagne plus de 140 $ (chiffres de 2009). 

« La direction de la SRC n’a qu’une chose en tête : la privatisation par le démantèlement. En plus de perdre une institution culturelle, nous perdons, à chaque compression, une expertise professionnelle. Cette expertise n’est pas facilement récupérable », a déclaré Benoit Celestino, président du STARF.

Le SCFP 675 représente quelque 550 travailleurs de bureau et professionnels à la Société Radio-Canada au Québec et Moncton. Le Syndicat des techniciens et artisans du réseau français (STARF) représente quelque 1200 employés.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...