Édition du 27 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Mise à jour du plan de la rentrée scolaire - La CSQ réagit - On nous écoute enfin ; il était temps !

QUÉBEC, le 10 août 2020 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire, à savoir la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ) et la Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ), sont globalement satisfaites de la mise à jour présentée par le ministre de l’Éducation en vue de la prochaine rentrée scolaire, malgré que celle-ci arrive à minuit moins une.

« Préparer une rentrée scolaire est plus compliqué qu’il n’y paraît ! Ça prend du temps, une équipe-école mobilisée et des directives précises. Je pense donc qu’on peut dire Enfin ! Depuis des mois que nous demandons au ministre d’établir des mesures claires et uniformes pour l’ensemble des établissements scolaires. Après la présentation d’aujourd’hui, on peut dire que le ministre nous a entendus et qu’il fait un effort de cohérence, tout comme nous le lui demandions », explique Sonia Ethier, présidente de la CSQ. « Mais malgré les éclaircissements annoncés aujourd’hui, il reste à voir comment ça se traduira sur le terrain », ajoute-t-elle.

En effet, plusieurs questions demeurent. Comment sera-t-il possible de respecter les ratios en services de garde de 1 : 20, si on parle de bulles-classes ? Ou encore, qu’arrivera-t-il aux enseignantes et aux enseignants de spécialités qui circulent d’un groupe à l’autre et qui ne doivent pas porter de masque en classe ? Y aura-t-il assez de personnel pour assurer le respect des consignes de nettoyage et de désinfection émises par la Santé publique ? Autant de questions qui demeurent sans réponse et pour lesquelles les communications avec le ministère se poursuivront.

Élèves vulnérables : toujours rien d’annoncé

« Quand on parle du port du masque, des fameuses bulles-classes, de l’école obligatoire, du protocole d’intervention et des autres mesures définies aujourd’hui, on peut conclure que les questions portant sur le volet logistique de la rentrée scolaire sont maintenant plus claires », souligne madame Ethier. « Or, nous n’avons encore aucun détail concernant les mesures qui seront mises en place pour soutenir les élèves, jeunes et adultes, qui rencontreront des difficultés après de nombreux mois d’absence sur les bancs d’école. Il est urgent de se pencher sur les besoins des élèves vulnérables, le temps file. La rentrée scolaire n’est que dans 17 jours ! »

Somme toute, malgré les efforts qui devront être déployés au cours des prochaines semaines, les membres du réseau scolaire de la CSQ sont prêts à mettre la main à la pâte. « On le dit depuis le début, nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement afin de passer à travers cette pandémie, en plaçant le bien-être des élèves au cœur des préoccupations. Nous ne ménageons pas nos efforts et l’ensemble du personnel scolaire répond présent ! », affirme Sonia Ethier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...