Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Négociation des conventions collectives du secteur public - Quatre jours de grève consécutifs pour le Regroupement des traversiers CSN

QUÉBEC, le 24 oct. 2021 - Une fois de plus, la séance de négociation qui s’est tenue le vendredi 22 octobre 2021 à Québec n’a pas permis de conclure d’entente entre le Regroupement des traversiers de la CSN et la Société des traversiers du Québec (STQ) pour renouveler les conventions collectives. Conséquemment, les syndicats exerceront quatre jours de grève durant la première semaine de novembre pour souligner leur impatience, mais également pour illustrer leur volonté sérieuse d’en arriver à une entente.

En réaction à cette annonce, la partie patronale et le conciliateur ont convenu d’ajouter une séance de négociation le 27 octobre prochain, soit quatre jours avant le déclenchement de la grève.

« Lorsque nous avons présenté les dernières offres de l’employeur à nos collègues, leur message était particulièrement clair : nous ne nous laisserons pas faire et nous ne voulons pas d’une nouvelle convention collective qui n’apporte aucune réponse aux quelques demandes restantes, explique Patrick St-Laurent, matelot de la traverse Québec-Lévis et co-porte-parole du Regroupement des traversiers de la CSN. Les membres démontrent leur détermination depuis plusieurs mois, donc si la STQ tente de jouer la carte de l’épuisement, elle se trompe, » ajoute-t-il.

Un message sans ambiguïté a été envoyé plus tôt ce mois-ci à la STQ alors que les membres des trois syndicats qui composent le Regroupement ont rejeté les dernières offres patronales. Cette consultation s’est soldée par un rejet de 90 % des membres.

« Au point où nous en sommes, c’est un manque de respect envers tous les employé-es de la STQ. Dans le contexte d’une inflation plus importante qu’à l’habitude, d’une difficulté évidente d’attirer et de retenir du personnel pour assurer les services à la population et des difficultés que représente notre travail, il va falloir que l’employeur se réveille, tende l’oreille et prenne action, affirme Émilie Bourgie-Côté, co-porte-parole du Regroupement et membre du syndicat de la traverse de Sorel-Tracy - St-Ignace-de-Loyola.

Une autre rencontre de négociation est prévue le mardi 2 novembre 2021.

Horaire de grève pour chaque syndicat

- Traverse Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola : du lundi 1er novembre à 7 h au vendredi 5 novembre à 19 h

- Traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout : du mardi 2 novembre à 5 h 30 au samedi 6 novembre à 5 h 29

- Traverse Québec-Lévis : du mercredi 3 novembre à 5 h 30 au dimanche 7 novembre à 5 h 29

Fédération des employés et employées des services publics (FEESP-CSN)

La Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) compte plus de 425 syndicats affiliés représentant environ 65 000 membres qui œuvrent dans le domaine des services publics et parapublics. Le secteur scolaire de la FEESP-CSN regroupe 37 syndicats affiliés et représente plus de 35 000 employés-es de soutien présents dans 31 centres de services scolaires francophones ainsi que dans deux commissions scolaires anglophones. Il représente notamment les classes d’emploi suivantes : les techniciennes en service de garde, les éducatrices en service de garde, le personnel administratif, les préposé-es aux élèves handicapés, les techniciennes en éducation spécialisée, les concierges et les ouvriers.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...