Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Places supplémentaires en garderie : de vieilles nouvelles sans qu'aucune nouvelle place soit réellement créée (CSQ)

MONTRÉAL, le 5 oct. 2020 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) attendait impatiemment l’annonce du ministre de la Famille de 4 359 nouvelles places en services de garde éducatifs. Quelle déception de constater que, dans les faits, Mathieu Lacombe faisait un rappel des promesses du gouvernement faites au dernier budget : 2 500 places avaient déjà été annoncées au dernier budget et les 1 859 places restantes datent d’il y a des années. Malgré son affirmation que les familles sont la priorité et se trouvent au cœur de toutes les décisions depuis deux ans, malgré sa préoccupation pour les parents qui doivent pouvoir aller travailler et stimuler la relance économique, le ministre ne crée donc aucune nouvelle place pour répondre à leurs besoins.

La CSQ est encore plus préoccupée par ces annonces, puisque rien n’est prévu pour contrer le manque de personnel criant dans le milieu de la petite enfance afin d’assurer un niveau de qualité de service acceptable pour les familles. Au lieu de stimuler les embauches et la rétention de personnel, le ministre Lacombe ne s’est pas gêné pour laisser entendre la possibilité de pallier la « pénurie », comme il l’a aisément appelée, par l’embauche de gens sans expérience et sans formation pour venir travailler dans le réseau. Rappelons que la CSQ a dénoncé, plus tôt cette année, le manque d’intervenantes qualifiées quand le ministère a fait baisser le taux d’éducatrices de 2 : 3 à 1 : 3, pour essayer de pallier la demande dans le contexte de pandémie.

Comme si ce n’était pas assez, le ministre se félicite aujourd’hui d’avoir réussi à activer des processus pour développer 6 000 des 11 000 places en services éducatifs annoncés en 2012. La CSQ s’interroge sur l’ironie de cette annonce quand, après huit ans d’attente, on n’a pas encore réussi à atteindre les résultats promis.

« On s’attendait à une grande annonce aujourd’hui. À la place, on nous sert du réchauffé. Non seulement le nombre de nouvelles places est égal à zéro, mais, en plus, le ministère ne semble pas réussir à distribuer celles qu’il a promises depuis des années. Il n’y a pas de vision d’ensemble et il y a clairement un problème de gestion au ministère de la Famille », s’insurge Sonia Ethier, présidente de la CSQ.

Rappelons que 46 000 enfants sont sur la liste d’attente du site La Place 0-5 ans, un nombre dont le ministre conteste l’interprétation. Pendant ce temps, des centaines de services éducatifs et de milieux familiaux continuent de fermer leurs portes en raison du manque de mesures structurantes pour les soutenir : un manque d’appui inacceptable, pour la CSQ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...