Édition du 6 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Première convention pour des travailleurs des bars et restaurants de YUL

L’ancienneté et le droit de rappel seront protégés pour 24 mois pendant la pandémie.

MONTRÉAL, le 17 déc. 2020 - Même si la plupart sont en mise à pied en raison de la pandémie, les 240 nouveaux syndiqués des bars et restaurants de l’aéroport de Dorval verront leur lien d’emploi protégé pendant 24 mois et continueront de bénéficier de l’assurance collective pendant cette période.

C’est dans une proportion de 99,3 % que les nouveaux syndiqués d’une quinzaine de bars et restaurants de l’aéroport de Dorval, à l’emploi des Services alimentaires Québec SSP Inc, ont ratifié hier leur premier contrat de travail, depuis leur syndicalisation en décembre 2019.

« Un comité paritaire formé de représentants des syndiqués et de l’employeur est mis sur pied pour réagir au contexte particulier de la pandémie, s’adapter à l’évolution des normes sanitaires et assurer la protection des travailleurs. En plus d’être un très bon contrat de travail, on a mis en place les éléments pour protéger les jobs et les travailleurs dans cette période difficile ! », fait valoir le secrétaire archiviste de la section locale 9400, Jean-René Dumas.

Outre les éléments spécifiques liés à la période d’incertitude pandémique, ce premier contrat conclu au terme d’une conciliation comporte plusieurs avancées dans les conditions de travail.

Les pourboires seront inclus dans le calcul des avantages sociaux (fériés, vacances, journées de maladie, congés parentaux, etc.). Une 4e semaine de vacances est allouée après 7 ans d’ancienneté et tous les membres auront droit à un férié et une journée de maladie supplémentaire. Le montant alloué pour les uniformes de travail est bonifié et une allocation est désormais fournie pour l’achat de souliers.

Ce premier contrat uniformise la distribution des horaires de travail et établit des règles de respect de l’ancienneté. L’assurance collective et le REER sont également régis par le contrat. Finalement, les parties se sont entendues sur une compensation monétaire pour l’ensemble des salariés en cette période difficile.

« Nous sommes très fiers de notre contrat et, surtout, de s’être syndiqués. Ça nous place dans la moyenne haute du secteur et ça vient nous protéger dans une période très difficile. Quand on se syndique, ça fait la différence. Et pour nous, on récolte les fruits de la syndicalisation au moment où nous en avions encore plus besoin », souligne le président de l’unité syndicale, Youri Szabo.

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...