Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections fédérales 2015

Quatre faits saillants sur le bilan lamentable en matière d’environnement des libéraux

Alors qu’il refuse depuis des années de présenter un plan environnemental sérieux, Justin Trudeau a récemment prononcé un discours plein de promesses vides.

Depuis toujours, les libéraux aiment parler les bras croisés lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement. Voici un bilan de leurs années au pouvoir :

- Les émissions de gaz à effet de serre ont explosé de plus de 30 %. Un ancien chef de cabinet libéral a admis que la signature du protocole de Kyoto était un coup de publicité et que les libéraux n’avaient aucun plan pour réduire les émissions qui causent les changements climatiques.

- Notre capacité à nettoyer les marées noires s’est affaiblie. Le dernier gouvernement libéral a sabré les budgets des ministères des Pêches et Océans (30 %) et des Transports (50 %), qui interviennent en cas de déversement.

- Les gouvernements Chrétien et Martin ont sabré le budget d’Environnement Canada plus que tout autre ministère. Le commissaire à l’environnement a d’ailleurs critiqué leur approche myope.

- Les sociétés pétrolières et gazières ont reçu 8 milliards $ en subventions entre 1996 et 2002. Cet argent aurait pu être investi dans les technologies propres et les énergies renouvelables.

Ce n’est pas tout. Après avoir été chassés du pouvoir, les libéraux ont continué de faire le contraire de ce qu’ils avaient promis en matière d’environnement.

- Justin Trudeau a aidé les conservateurs à affaiblir la Loi sur la protection des eaux navigables, qui protégeait nos cours d’eau.

- Comme les conservateurs, les libéraux se sont opposés à la motion du NPD visant à protéger l’écosystème des bélugas du Saint-Laurent contre le développement pétrolier.

- Les libéraux ne se sont toujours pas engagés à atteindre des cibles précises de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Pas étonnant que de plus en plus de Canadiens croient que Justin Trudeau n’est pas le chef qui pourra enfin défaire et remplacer Stephen Harper.

Sur le même thème : Élections fédérales 2015

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...