Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Radio X en campagne municipale : voilà comment on manipule une population

La radio-poubelle intervient toujours en faveur d’un parti en période électorale. Elle tente chaque fois d’influencer ses auditeurs, intimider ses détracteurs et faire élire ses candidats chouchous.

tiré de : http://sortonslespoubelles.com/radio-x-en-campagne-electorale-municipale-un-cas-exemplaire-de-propagande/

Mais c’est peut-être la première fois que Radio X crée et contrôle un parti politique de A à Z. Et avec succès, puisque Québec 21 est maintenant l’opposition officielle à l’hôtel de Ville.

On voit ça dans des républiques de bananes, des pays que le Canada critique pour ses lacunes démocratiques.

Franco disposait de l’appui du journal conservateur, autoritaire et anti-communiste Acción Española. PInochet pouvait compter sur la revue libérale au plan économique, de droite et catholique Que pasa.

La ville de Québec a Radio X

La machine est bien rodée. Déjà, nous avions senti la tendance en juin 2017. Labeaume, par son ambivalence face au 3e lien et par son intérêt à développer un système de transport en commun lourd, devenait l’homme à abattre. Pour ce faire, le chroniqueur de Radio X, Frédérick Têtu, lance Québec 21.

Le cirque pouvait commencer. Jeff Gosselin joue le rôle du lion et Jeff Fillion celui du maître de cérémonie. Si Gosselin fait tout ce que Fillion lui dit, il pourra bénéficier de l’appui inconditionnel de Radio X, la radio la plus populaire en ville.

Ainsi donc, à Radio X, Gosselin devint la plus belle invention depuis le pain tranché.

On peut ainsi lire dans les titres des podcasts sur le site de Radio X :

« Québec 21 est entrain de virer la campagne de bord ! (…) il y a quelque chose de particulier dans l’air ! -6 octobre, Fillion

« Les auditeurs sont unanimes : Ils veulent QUÉBEC 21 à la mairie ! » -10 octobre, DH

« Jeff Gosselin : FINI LES GUERRES DE CLOCHERS DE RÉGIS ! » -31 octobre, Maurais

Et Labeaume, le pire maire de tous les temps

« Régis Labeaume est VRAIMENT entrain de rire de vous autres ! » -27 octobre, Fillion

« Régis…la VRAIE job l’intéresse ZÉRO ! » -6 octobre, Maurais avec Fillion

« Comment Labeaume a fait sa fortune nébuleuse ?? » -3 novembre, Marceau

« L’attitude du maire Labeaume est à VOMIR ! » -1 novembre, DH

« Le maire sortant est complètement déconnecté de sa population… » -24 octobre, Fillion

« Labeaume…le ROI de L’INTIMIDATION ! » -15 septembre, Maurais avec Fillion (lol)

« Régis « Le bum » , le nouveau surnom du maire ! » -7 juin, Fillion

Nous avons d’ailleurs gardé et analysé tous les titres des fichiers audio disponibles sur le site de Radio X. La surveillance a commencé le 5 septembre, deux mois avant les élections. La propagande pro-Jeff Gosselin avait commencé bien avant, mais le CRTC ignore tout ce qui se passe huit semaines avant l’élection.

Les autres radios ont aussi adopté des positions politiques mais Radio X s’est démarqué du lot par l’intensité de son engagement. Gosselin est la créature de Radio X.

Techniques de manipulation

Pendant la campagne municipale, Radio X utilise différentes techniques pour promouvoir Québec 21 et dénigrer Équipe Labeaume.

1.Quelques jours avant l’élection, Radio X fait spinner une histoire comme quoi il y a une enquête du DGE sur du financement louche d’Équipe Labeaume. Radio X dit qu’il s’agit d’une histoire « exclusive » tout en tentant d’y ajouter une odeur de complot « Le DGE retient les résultats de l’enquête ! ». Vérification faite, cette histoire a déjà été dévoilée en 2014.

2.Le 25 octobre, Fillion rend public un sondage « Débile-Léger », qu’il a réalisé lui-même, dévoilant que, ô surprise, 79% de ses disciples voteraient pour Jeff Gosselin.

3.Le maire de Lévis et celui de Saint-Anselme sont invités à venir attaquer Régis Labeaume en ondes.

4.Fillion prodigue de (très) nombreux conseils et directives à Jeff Gosselin.

5.Jeff Gosselin est invité très souvent dans les studios (8 fois) ainsi que son candidat « vedette » Mario Hudon (2 fois). De son côté, Labeaume n’aura aucune entrevue (0 fois) et Anne Guérette, cheffe de Démocratie Québec, en aura autant que Mario Hudon (2 fois).

6.Labeaume est dénoncé comme étant démotivé, sans leadership et le roi de l’intimidation (c’est Jeff l’intimidateur-récidiviste Fillion qui le dit).

7.La couverture des tiers partis, incluant Démocratie Québec, est presque inexistante. Dominic Maurais va jusqu’à dire qu’il « faut pas être sain d’esprit pour voter pour ça », en parlant de DQ.

8.Radio X fait spinner l’histoire d’une candidate de Démocratie Québec ayant relié les radios à l’attentat à la mosquée de Québec.

Nous avons remarqué que le duo Martineau-Trudeau n’a pas vraiment rejoint cette campagne de manipulation. Trudeau s’est même montré critique de l’appui de Fillion au PCQ lors de la partielle provinciale dans Louis-Hébert, qui s’est déroulée peu avant la campagne municipale. Peut-être qu’en tant qu’ancien apparatchik libéral, Trudeau ne digère pas qu’un média appuie aussi ouvertement des candidats qu’il n’apprécie pas lui-même ?

Même Denis Gravel s’est gardé une petite gêne. Faut dire que Régis lui avait téléphoné le jour de son anniversaire professionnel.

Analyse chiffré

Si on départage les partis politiques ayant fait l’objet d’une discussion à Radio X, ça donnerait ça :

La moitié des conversations sur la campagne abordaient Équipe Labeaume. Moins du tiers traitaient de leur chouchou QC21. On peut dire que Radio X est légèrement obsédé par Régis.

Et si on raffine l’analyse et qu’on attribue 1 point par discussion positive et -1 point par discussion négative, ça donnerait
•-35 points pour Équipe Labeaume
•24 points pour Jeff Gosselin
•-2 points pour Anne Guérette
•2 points pour les autres candidats

Donc un traitement très largement défavorable à Équipe Labeaume et l’inverse pour Jeff Gosselin.

C’est illégal

On rappelle que cette façon d’agir est contraire à la loi.

L’article 6 du règlement de 1986 sur la radio stipule que

« Au cours d’une période électorale, le titulaire doit répartir équitablement entre les différents partis politiques accrédités et les candidats rivaux représentés à l’élection ou au référendum le temps consacré à la radiodiffusion d’émissions, d’annonces ou d’avis qui exposent la politique d’un parti ».

On attend toujours que le CRTC prenne ses responsabilités.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...