Édition du 20 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Rapport du vérificateur général accablant pour le CISSS de la Gaspésie - Le SIIIEQ-CSQ exige le départ de la PDG, Chantal Duguay, sans plus tarder

MONT-JOLI, QC, le 11 mai 2022 - « Le rapport du vérificateur général du Québec sur la gestion administrative et la gouvernance du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie est accablant pour la présidente-directrice générale (PDG), Chantal Duguay. C’est un désaveu complet quant à son éthique et à ses compétences, et elle n’a plus la légitimité ni la confiance du personnel pour demeurer un jour de plus en poste. »

Telle est la réaction du président du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec (SIIIEQ-CSQ), Pier-Luc Bujold, au rapport rendu public ce matin par le vérificateur général du Québec.

« Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé, au mois de mars dernier, à Chantal Duguay de prolonger son mandat, qui devait prendre fin le 31 mars 2022, faute de trouver un successeur désigné. Le rapport rendu public aujourd’hui démontre clairement que cette décision du MSSS est une erreur et que la PDG doit être relevée immédiatement de ses fonctions. Il est évident qu’elle n’a pas les qualités morales, ni l’intégrité et ni les compétences professionnelles pour occuper de telles fonctions », soutient Pier-Luc Bujold.

Des reproches lourds de conséquences

Ce dernier précise que le ministre Christian Dubé doit intervenir sans plus tarder pour nommer un PDG par intérim qui dirigera le CISSS de la Gaspésie et agira sous l’étroite supervision du ministère. « Les reproches du vérificateur général à l’endroit de Chantal Duguay sont lourds de sens. En effet, elle est allée aussi loin que de ne pas respecter le cadre légal et réglementaire dans l’octroi des contrats, ce qui est extrêmement inquiétant », commente le leader syndical.

Pier-Luc Bujold ajoute également que les membres du conseil d’administration du CISSS de la Gaspésie ont eux aussi un sérieux examen de conscience à faire alors que le rapport du vérificateur général constate qu’ils ne respectent pas certaines de leurs règles de fonctionnement et qu’ils n’appliquent pas toujours les bonnes pratiques en matière de gouvernance. « Ce constat est inquiétant et les administrateurs du CISSS doivent maintenant nous dire quels engagements ils entendent prendre pour corriger la situation. »

Retrouver un milieu de travail plus humain

D’autre part, le président du SIIIEQ-CSQ presse le ministre Christian Dubé de nommer rapidement un PDG intérimaire pour qu’il puisse s’attaquer sans tarder au défi lié au mauvais climat de travail et à la démobilisation du personnel, qui préoccupe le vérificateur général. « Il est urgent de rebâtir la confiance du personnel pour le convaincre de demeurer au sein de notre réseau public, et ainsi pouvoir maintenir des services de santé publics de proximité à l’ensemble de notre population de la Gaspésie. Il faut restaurer un milieu de travail plus respectueux et plus humain pour toutes les travailleuses et tous les travailleurs de la région, qui portent à bout de bras notre système public de santé », conclut Pier-Luc Bujold.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...