Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres et revues

Réouverture des frontières, COP26 : il est temps de remettre en question notre hypermobilité

Le livre La bougeotte, nouveau mal du siècle ? Transports et liberté, du spécialiste des transports Laurent Castaignède, paraîtra en librairie le 10 novembre prochain.

Avec humour, cet ancien ingénieur automobile démonte les rouages de l’hypermobilité et ses effets néfastes. Croisières, voyages, emplettes quotidiennes en voiture, escapades de fin de semaine, déplacements pour le travail… Nous sommes en mouvement. Tout le temps. Pour Laurent Castaignède, ce phénomène planétaire porte un nom : la « bougeotte », définie par le dictionnaire Robert comme « manie de bouger ; envie, habitude de se déplacer, de voyager ». La bougeotte serait-elle le nouveau mal du siècle ?

Autrefois réservée à une élite, cette hypermobilité s’est progressivement répandue tel un virus en conquérant l’ensemble des territoires et classes sociales. Si la prolifération des transports motorisés promet confort, bonheur et liberté pour tous et partout, cette envie parfois pathologique de bouger n’est pas sans conséquences : accidents, pollution, étalement urbain, changements climatiques et risque épidémique… Depuis les «  premiers cas  » avérés jusqu’à sa prolifération, la bougeotte s’est installée, s’est banalisée. Elle est devenue une nuisance sournoise dont il est difficile de se défaire, tant à l’échelle individuelle que collective, emprisonnés que nous sommes dans un système qui y trouve d’ailleurs un grand intérêt économique.

Filant la métaphore clinique, Laurent Castaignède décrit les symptômes de la bougeotte avant d’en retracer les origines, analyse ses principaux vecteurs et explore quels pourraient en être les remèdes. Car un traitement de choc s’impose contre la « croisiérine », « l’avionite » ou « l’autophilie ». Aussi bénigne soit-elle parfois, la bougeotte engendre des effets délétères. Si les transports demeurent un puissant moteur économique, la viabilité écologique et sociale du développement continu d’une telle offre de mobilité sur le long terme doit désormais peser dans la balance. Les preuves à grande échelle de leur nocivité sur l’environnement ne sont plus à faire, qu’il s’agisse de pollution de l’air dans les zones urbaines, de destructions d’habitats naturels ou de dérèglement climatique.

Il est grand temps de comprendre comment notre propension naturelle à la mobilité a dérapé, pour guérir d’urgence de cette dépendance.

Table des matières

Introduction 11

Premières définitions 16

1- Symptômes de la bougeotte 21

Une hémorragie de moyens 21

Des accidents de circulation 24

Du gaspillage de carburant 29

Des pollutions délétères 33

De la contagiosité épidémique 38

La perte du temps gagné 42

La fin du voyage 45

2- Origines de la bougeotte 53

Des cas confirmés à partir du xix e siècle 54

L’horreur du vide 59

L’herbe est moins verte ici 62

L’extension des zones de chalandise 65

La vitesse bon marché 69

L’abolition des distances 72

Le tourisme de masse 75

La dépendance au mouvement 81

3- Vecteurs de la bougeotte 87

L’autophilie 89

La fièvre du rail 96

La croisiérine 98

L’avionite 101

Le rêve d’Icare 108

Le confort des étapes et des destinations 111

Les moyens de communication 115

Des perspectives sans limites 121

4- Remèdes contre la bougeotte 129

Vacciner contre le messianisme technologique 132

Dilater le temps Dimensionner à taille humaine 135

Redonner sa valeur au déplacement 140

Changer de têtes de gondoles 145

Convoquer le pragmatisme international 149

Mobiliser le citoyen actif 151

4- Conclusion 155

Les embarras de partout 162

Bibliographie sélective 164

À propos de l’auteur

Laurent Castaignède est ingénieur diplômé de l’École Centrale Paris et a œuvré pendant neuf ans chez Renault. Conférencier et conseiller en impact environnemental, expert dans les médias sur les questions de transports, il est l’auteur d’Airvore ou la face obscure des transports (2018) et de La bougeotte, nouveau mal du siècle ? (2021), tous deux parus chez Écosociété.

168 pages – en librairie le 10 novembre 2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres et revues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...