Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Résistances ouvrières

Rio Tinto Alcan - Le retour des multinationales qui utilisent l’intimidation

La première fois, c’était Vale-Inco à Sudbury. Ensuite, ce fut le tour de Caterpillar à London. Maintenant, les travailleurs et travailleuses d’une autre communauté sont menacés : cette fois de la part du géant Rio Tinto Alcan à Alma, au Québec.

Il y a à Alma une aluminerie qui figure parmi les plus modernes, les meilleures et à moindre coût du monde entier. Malgré un bénéfice de 20 milliards de dollars au cours des deux dernières années, Rio Tinto Alcan veut que ses travailleurs d’Alma lui permettent de combler chaque poste (à temps plein et syndiqué) qui se libère en raison d’un départ à la retraite par des sous-traitants non syndiqués à un salaire moitié moindre et sans avantages sociaux. C’est ce qu’on appelle de la cupidité !

Les travailleurs ont dit non. Maintenant, ils sont tous, 780 en tout, à la rue – en lock-out depuis le 31 décembre parce que RTA veut soutirer d’Alma chaque dollar possible et n’accepte pas un « non » comme réponse.

C’est l’exemple le plus récent de la façon dont les travailleurs de la classe moyenne se font saigner pour offrir aux multinationales des profits plus élevés aux dépens de nos familles et de notre avenir.

Non seulement les demandes de RTA signeraient la mort du syndicat, mais elles seraient catastrophiques pour Alma, privant la communauté d’un pouvoir d’achat local et de recettes fiscales, sans parler de la prochaine génération de travailleurs, et des petits commerces et fournisseurs de services locaux, qui seraient dépouillés des bons emplois offerts par l’aluminerie sur lesquels ils dépendent.

Le 31 mars, des travailleurs et travailleuses de tout le Canada et de partout au monde se rendront à Alma pour appuyer les 780 membres en lock-out de la section locale 9490 du Syndicat des Métallos – lisez les détails ici.

Si vous ne pouvez pas être à Alma, montrez votre solidarité avec ces travailleurs en signant leur pétition et en vous joignant à leur groupe Facebook. Les lettres de soutien sont également appréciées et doivent être envoyées à la section locale 9490 à l’adresse de courriel preshoraire@staalma.org, avec une copie envoyée à ccauchy@usw.ca

Sur le même thème : Résistances ouvrières

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...