Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Résistances ouvrières

L’appui aux travailleurs de l’usine de Rio Tinto Alcan se développe !

Vers une grande manifestation internationale à Alma le 31 mars !

Appui du SCFP aux lockoutés de Rio Tinto Alcan à Alma

Alma, 10 février 2012 – Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) exprime sa solidarité envers les 780 travailleurs lockoutés d’Alma. De passage à Alma aujourd’hui, le secrétaire-trésorier national du SCFP, Charles Fleury, donne un appui sans équivoque aux travailleurs de l’usine de Rio Tinto Alcan, offrant un soutien financier de 10 000 $.

« Tant les gouvernements que les entreprises privées veulent faire reculer de cinquante ans les droits des travailleurs, par les temps qui courent. Il y a une attaque en règle des riches et des puissants contre les travailleurs. Dans le public comme dans le privé, on remet en question des choses tout à fait normales pour la sécurité financière des familles : les salaires, la sécurité d’emploi, les pensions. Il est essentiel que tous les travailleurs, dans le public comme dans le privé, syndiqués ou non, résistent contre ces mesures régressives », fait valoir M. Fleury, qui passe aujourd’hui une partie de la journée avec des dirigeants et des membres de la section locale 9490.

Le SCFP endosse entièrement la bataille des travailleurs d’Alma pour limiter le recours à la sous-traitance et éviter que des travailleurs syndiqués soient remplacés graduellement par des employés sous-payés, à statut précaire.

L’appui du SCFP arrive à point nommé pour les travailleurs d’Alma, alors qu’on entame le deuxième mois de lockout. « La solidarité de nos confrères amène de l’eau au moulin de notre lutte. Ça fait du bien de voir à quel point notre bataille pour des emplois de qualité touche les gens dans tous les milieux de travail, que ce soit public ou privé », fait valoir le président de la section locale 9490 du Syndicat des Métallos, Marc Maltais.

Le SCFP est le plus grand syndicat au Canada, avec plus de 615 000 membres, dont 110 000 au Québec. Le Syndicat des Métallos est le plus important syndicat du secteur privé au Québec, avec 60 000 membres et 225 000 dans l’ensemble du Canada.


Appui du Syndicat des installations portuaires

Les 170 travailleurs qui oeuvrent au port de La Baie de Rio Tinto Alcan ont offert un soutien important aux lockoutés d’Alma dimanche, leur versant un don de 50 000$. 

L’argent provient de fonds de défense mis sur pied en prévision d’une éventuelle grève en 2006. Le syndicat avait alors été contraints d’accepter un contrat de travail le « couteau sous la gorge ». « En 2012, nous prenons une partie de l’argent que nous avions mis de côté pour venir en aide à nos collègues d’Alma. Car leur bataille n’est pas seulement locale, mais elle est régionale et provinciale. Le combat est noble, car personne ne veut d’emplois à rabais. Les citoyens de la région doivent comprendre ce qui se passe dans cette histoire. Et si jamais on devait se retrouver devant une situation similaire, on trouverait le moyen de trouver de l’argent », a indiqué le président de la section locale 1946 des TCA, Mario Dufresne, cité dans le Quotidien. 

Depuis deux semaines, les appuis financiers se multiplient. La semaine dernière les travailleurs métallos de ABI à Bécancour ont annoncé qu’ils verseraient 25 000 $ par semaine d’ici la fin du conflit. 


Les travailleurs de l’usine de Rio Tinto à Kitimat en Colombie-Britannique ont décidé hier soir à l’unanimité en assemblée générale d’apporter un solide soutien financier aux 780 lockoutés de Rio Tinto à Alma

Alma, le 16 février 2012 – Les travailleurs de l’usine de Rio Tinto à Kitimat en Colombie-Britannique ont décidé hier soir à l’unanimité en assemblée générale d’apporter un solide soutien financier aux 780 lockoutés de Rio Tinto à Alma. Chacun d’entre eux dédiera l’équivalent d’une heure de travail par paie pour soutenir la lutte de leurs confrères du Québec, d’ici au mois de juillet, alors que leur propre convention collective arrivera à échéance. Concrètement, c’est environ 60 000 $ par mois qui sera versé pour soutenir la lutte des lockoutés métallos d’Alma pour préserver des emplois de qualité dans la région. 

« Nous avons le même employeur et ce qui ressortira du lockout à Alma risque de nous affecter ici quand ce sera notre tour. Nous constatons une augmentation de la sous-traitance depuis un an, on sait que si RTA a la voix libre au Québec pour en faire davantage, ça risque de se répercuter ici aussi », constate le président de la section locale 2301 des TCA, Ed Abreu, qui a visité les lockoutés à Alma en janvier dernier. 

Le président de la section locale 9490, Marc Maltais a salué chaleureusement ce soutien. « Au-delà de l’appui financier, qui est très important, cela montre que la bataille que nous menons ici dans la région, c’est aussi une bataille de l’ensemble du mouvement ouvrier, une bataille pour préserver une classe moyenne », fait valoir M. Maltais. 

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, bois, fabrication industrielle, sécurité, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…). 

Manifestation des lockoutés au dîner de la Chambre de commerce à Montréal

17 février, Super manifestation vendredi midi au centre-ville de Montréal. 224 lockoutés sont partis d’Alma à 5 heure du matin pour venir manifester au centre-ville de Montréal, devant l’hôtel où Jacynthe Côté prononçait un discours sur le rôle des entreprises dans le soutien à la relève. « C’est curieux de voir la grande patronne de RTA faire des beaux discours sur la relève, alors qu’à Alma la compagnie veut remplacer des retraités par des sous-traitants payés la moitié du salaire, à 14 ou 15 $ l’heure », dénonce le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy. Au total, il y avait environ 350 métallos présents. Des travailleurs de plusieurs sections locales sont aussi venus appuyer les lockoutés. 

Des étudiants se sont aussi joints à la manifestation, pour protester contre la hausse des droits de scolarité, appuyant du même souffle les revendications pour la préservation des emplois chez RTA. (...)

Une belle manifestation, bruyante, vivante ! 


Envol de la campagne internationale pour soutenir les lockoutés de Rio Tinto
Montréal, le 15 février 2012 

Grande manifestation à Alma le 31 mars et tournée mondiale

Alma sera le point de convergence de syndicalistes de partout sur la planète du 30 mars au 1er avril, en signe d’appui au lockoutés de Rio Tinto Alcan qui luttent pour préserver des emplois de qualité. Une grande manifestation se tiendra le 31 mars dans les rues d’Alma, au cours de laquelle prendront la parole des dirigeants syndicaux internationaux et du Québec. De plus, la Fédération internationale des syndicats de travailleurs de la chimie, de l’énergie, des mines et des industries diverses (ICEM) et la Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie tiendront une réunion conjointe à Alma à partir du 30 mars. 

« Les appuis sont nombreux à venir de syndicats partout sur la planète. Les attaques contre l’emploi et les travailleurs se multiplient. Il sera question notamment lors de la rencontre d’Alma de stratégies pour s’unir et riposter aux multinationales qui appauvrissent des régions entières pour le bénéfice de leurs actionnaires à court terme », a fait valoir le directeur canadien des Métallos, Ken Neumann. 

Le 31 mars, les citoyens, les familles des lockoutés, les Métallos ainsi que les travailleurs de partout, toutes allégeances syndicales confondues, sont conviés à une manifestation dans les rues d’Alma. Des leaders syndicaux de différents pays y participeront également, dont des représentants de l’ICEM et de la FIOM qui représentent 45 millions de travailleurs dans le monde. 

« En maintenant ses travailleurs en lockout, RTA commet un affront envers l’ensemble des familles de la région. Cette multinationale va voir qu’au Québec, on respecte les gens qui se tiennent debout ! Depuis le 30 décembre, ces travailleurs luttent, pacifiquement, pour l’avenir de l’emploi dans la région. La vague de solidarité à leur égard ne peut que grandir ! », a ajouté le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy. 

Tournée internationale  

Cette vague de solidarité internationale se fait déjà sentir. Lundi prochain, le président de la section locale 9490 représentant les travailleurs en lockout, Marc Maltais, ainsi que l’adjoint au directeur québécois des Métallos, Guy Farrell, s’envoleront pour les États-Unis, d’où ils partiront ensuite pour l’Australie. 

Marc Maltais et Guy Farrell rencontreront d’abord des leaders syndicaux de la mine de Rio Tinto de Boron qui ont subi un lockout de 5 mois l’an dernier. « Les travailleurs de Boron ont mené une lutte exemplaire contre la précarisation de l’emploi qui peut certainement nous inspirer », croit Guy Farrell, qui rencontrera des syndicalistes du secteur minier américain lors de son passage sur la côte Ouest américaine. 

La délégation s’envolera ensuite pour l’Australie, puis la Nouvelle-Zélande, où ils rencontreront des syndicalistes et expliqueront les enjeux du lockout au Québec 


Sources : Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)
Pierre Ducasse, Communications SCFP, 613-852-1494, pducasse@scfp.ca

Syndicat des Métallos
Clairandrée Cauchy, communications Métallos, 514-774-4001, ccauchy@metallos.ca

Sur le même thème : Résistances ouvrières

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...