Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Santé et sécurité dans nos écoles : la ministre doit agir (Québec solidaire)

Montréal, le 22 sept. 2013 - Québec solidaire presse Mme Marie Malavoy, ministre de l’Éducation, d’agir sans plus attendre afin de redresser la situation préoccupante des écoles à Montréal. La ministre a le devoir d’élaborer un plan concret pour répondre à l’appel à l’aide lancé par la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Les dommages collatéraux des coupures se multiplient d’un bout à l’autre de l’île et la CSDM, qui n’a pas les moyens de ses ambitions, doit laisser traîner des dossiers urgents faute de financement.

« Pour les élèves de l’école Baril dans Hochelaga-Maisonneuve, cette rentrée marquait la troisième année sans avoir réintégré leur école de quartier. Si l’on en croit les évaluations de la CSDM, l’école dans laquelle les enfants sont relocalisés depuis 3 ans est potentiellement aussi affectée par les moisissures. Résultat : les parents sont inquiets pour leurs enfants dont la santé continue à être mise en danger » déplore Alexandre Leduc, candidat de Québec solidaire dans la Hochelaga-Maisonneuve.

« Malgré cette situation intolérable, aucun signe ne montre que le gouvernement se préoccupe du problème. La députée de la circonscription, Mme Carole Poirier, avait pourtant laissé entendre en mai dernier qu’elle avait la situation à l’œil. Or, dans le bilan qu’elle trace de la dernière année, c’est le silence radio sur les écoles contaminées. À quoi joue le gouvernement ? Pourquoi la députée est silencieuse ? » s’interroge M. Leduc.

Le député de Mercier est quant à lui préoccupé par d’importantes lacunes en matière de sécurité et d’espace. Un centre de la petite enfance occupant des bâtiments excédentaires de la commission scolaire a été privé d’accès à la cour durant plusieurs mois parce que la brique qui recouvrait le bâtiment s’était détachée. D’un autre côté, des écoles ont atteint leur capacité d’accueil maximale depuis des années et des organismes d’éducation populaire seront forcés de quitter les locaux de la CSDM d’ici 2015.

« La CSDM doit composer avec un parc immobilier qui se dégrade dangereusement et un manque criant de locaux. L’obsession du déficit zéro continue de faire des dégâts concrets en matière de sécurité et de santé. Ça ne peut plus durer » lance Amir Khadir, député de Mercier.

Rappelons que Françoise David, députée de Gouin parraine actuellement une pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour protester contre les compressions budgétaires dans les commissions scolaires et pour réclamer de l’investissement dans le soutien scolaire : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-4323/index.html.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...