Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Lock-out chez Kronos Canada inc. de Varennes - 320 syndiqué-es et leurs familles toujours à la rue après plus de trois mois

VARENNES, QC, le 20 sept. 2013 - Les travailleuses et les travailleurs de l’usine Kronos Canada inc., mis illégalement en lock-out le 13 juin dernier, se sont rassemblés ce midi pour manifester de nouveau leur impatience devant l’intransigeance de leur employeur. Pour l’occasion, ils ont reçu un appui de taille en la présence de Brian Kohler, porte-parole de la section nord-américaine de l’IndustriALL Global Union, une organisation regroupant 50 millions de membres aux quatre coins du monde.

L’appui de cette organisation est d’autant plus apprécié que le rythme des rencontres et les négociations avec la direction québécoise de Kronos Wordwide, qui se déroulent en présence d’un conciliateur, progressent très lentement depuis le début du lock-out. L’employeur maintient ses positions initiales sur plusieurs sujets en litige malgré l’ouverture de la partie syndicale. Parmi eux, mentionnons : le recours massif à la sous-traitance et la disparition du tiers des emplois, les chambardements dans l’organisation des horaires de travail, le travail en heures supplémentaires et les mouvements de main-d’œuvre, le saccage du régime de retraite à prestations déterminées et de l’assurance collective, la réduction de la portée du certificat d’accréditation et l’affaiblissement des libertés syndicales.

La présence du représentant suisse de l’IndustriALL est le résultat des démarches entreprises par la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) depuis plusieurs semaines. Elle a notamment participé à une rencontre avec les principaux dirigeants de cette organisation tenue à Los Angeles, la semaine dernière. « La bataille menée par les lock-outés de Kronos prend aujourd’hui une autre tournure, a dit Alain Lampron, président de la FIM-CSN, soit celle d’élargir la portée de la lutte au plan international. Les syndiqués d’autres pays comprennent toute l’importance des enjeux et leurs impacts sur les autres secteurs d’activité, peu importe l’endroit dans le monde. »

« Nous soutenons pleinement votre lutte, a lancé Brian Kohler. IndustriALL et sa grande famille disent non aux assauts menés par Kronos contre le niveau de vie des travailleurs québécois. Honte à Kronos qui se moque totalement de vous, de vos familles, de votre communauté et de votre histoire. Comme organisation, nous sommes prêts à vous apporter tout l’appui possible dans le cadre de ce conflit. »

« Avec l’aide d’une organisation comme l’IndustriALL, nous allons mettre toute la pression nécessaire au plan international pour forcer Kronos Wordwide à négocier dans le respect de ses propres travailleuses et travailleurs, ceux-là mêmes qui contribuent à faire de Kronos une entreprise riche et prospère pour ses dirigeants et ses actionnaires. Lors de notre prochain conseil confédéral prévu du 24 au 26 septembre, nous allons appeler tous nos syndicats et nos instances à s’engager dans une campagne d’appui et de mobilisation pour les lock-outés de Kronos. Ce n’est que de cette manière que nous pourrons faire entendre raison à cet employeur intransigeant, a conclu Jacques Létourneau, président de la CSN. »

Rappelons qu’en dépit du lock-out, Kronos Canada poursuit toujours sa production en ayant recours au travail des cadres. Ils sont quotidiennement accompagnés d’agents de sécurité. Les lock-outés sont toujours visés par diverses injonctions, dont celle visant à limiter le nombre de piqueteurs aux abords de l’usine.

Le Syndicat national des employé(e)s de Kronos (CSN) est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN), qui représente près de 30 000 membres répartis dans 320 syndicats, ainsi qu’au Conseil central de la Montérégie (CCM-CSN), qui compte environ 35 000 syndiqué-es des secteurs privé et public. Ils sont affiliés à la CSN, qui compte plus de 300 000 travailleuses et travailleurs présents dans tous les secteurs d’activité.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...