Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

« Si Philippe Couillard est vert, il doit bloquer les forages sur Anticosti » - Manon Massé

QUÉBEC, le 23 avril 2016 - Alors que le monde entier soulignait hier le Jour de la terre, la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, exige du gouvernement libéral qu’il pose un geste concret en refusant d’émettre le certificat d’autorisation que Pétrolia attend pour commencer la fracturation hydraulique sur l’île d’Anticosti. La députée solidaire demande aussi au ministre David Heurtel d’accepter rapidement la demande du nouveau maire de la municipalité de L’Île-d’Anticosti, John Pineault, de le rencontrer pour discuter des projets d’exploitation.

« Depuis la conférence de Paris sur le climat, le gouvernement Couillard se la joue écolo. En fait, il souffle le chaud et le froid en affirmant une journée qu’il est opposé à l’exploitation des hydrocarbures sur Anticosti et en disant le lendemain qu’il va laisser Pétrolia fracturer le sous-sol de l’île cet été. Pourtant il est minuit moins une. Si le premier ministre et son ministre de l’Environnement sont sérieux, ils doivent annoncer dès aujourd’hui que le gouvernement refuse d’émettre le certificat d’autorisation que Pétrolia tente d’obtenir pour forer et dynamiter Anticosti dans quelques semaines. Philippe Couillard ne peut pas d’un côté dire publiquement qu’il s’oppose au saccage de ce joyau naturel et de l’autre permettre la fracturation alors que la loi donne au gouvernement le pouvoir discrétionnaire de bloquer l’émission des certificats d’autorisation », affirme Manon Massé.

La semaine dernière les citoyens d’Anticosti se sont prononcés contre l’exploitation des hydrocarbures sur leur île en choisissant comme maire le candidat ouvertement opposé à l’exploitation lors d’une élection municipale. Québec solidaire croit que le premier ministre doit respecter la volonté populaire et tourner définitivement la page sur ce projet initié par le gouvernement du Parti Québécois. Le ministre Heurtel doit répondre à la demande du nouveau maire John Pineault de le rencontrer.

« M. Couillard devrait saisir le message et répondre positivement à la volonté populaire. Les gens d’Anticosti souhaitent bien sûr du développement économique, mais pas au détriment de la préservation de leur environnement et de leur santé. Je propose donc au gouvernement de prendre les les millions de dollars destinés au projet pétrolier sans avenir porté par Pétrolia et de les investir dans des projets économiques beaucoup plus porteurs et bénéfiques pour la municipalité de L’Île-d’Anticosti et de la Côte-Nord comme le commerce de proximité et l’écotourisme », défend la députée solidaire.

Québec solidaire exige du gouvernement qu’il passe de la parole au geste en s’opposant aux projets polluants qui nous éloignent des cibles de réduction des gaz à effet de serre convenues dans l’accord de Paris entérinées par de nombreux pays hier à New York.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...