Édition du 16 avril 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Écosocialisme

Troisièmes Rencontres Ecosocialistes - Une réussite

A l’initiative du Groupe écosocialiste de solidaritéS, les 1res Rencontres Ecosocialistes au niveau Européen ont vu le jour à Genève, en janvier 2014. Ces rencontres visaient à mettre en réseau les multiples collectifs qui luttent contre les méfaits du système capitaliste. Rassembler des luttes, partager des expériences, mieux se connaitre et coordonner nos agendas en ont été les objectifs principaux et toujours d’actualité.

Le relais a été assuré par les camarades de Madrid du groupe Ecologistas en Accion et Anticapitalistas, qui ont organisé les IIe Rencontres, une année plus tard à Madrid. Cette seconde édition a permis de consolider le réseau et d’approfondir les thèmes abordés à Genève, comme la souveraineté alimentaire, les accords TISA-TAFTA, le changement climatique, l’écoféminisme, etc.

Construire des alternatives

Cette année, du 23 au 25 septembre, ont eu lieu les IIIe Rencontres Ecosocialistes à Bilbao, un nouveau volet qui n’a en rien déçu les participant·e·s. Deux axes en particuliers ont été mis en avant. En premier lieu, la transition écosocialiste face à l’urgence écologique et sociale, et en second lieu la démocratie, la souveraineté et la justice sociale.

Environ 500 personnes ont participé aux divers ateliers et plénières organisés à Bilbao, avec une forte présence syndicale et un public très mélangé en termes d’âge. Une partie de la réussite de ces Rencontres doit être attribuée au collectif qui l’a organisé, soit tous les partis de la gauche (indépendantistes inclus), tous les syndicats nationalistes (qui sont majoritaires en Euskal Herria), toutes les organisations écologistes et féministes. Les Rencontres se sont achevées sur l’approbation d’un manifeste, et la décision de constituer une coordination internationale écosocialiste. Enfin, rendez-vous a été donné pour les IVe Rencontres Ecosocialistes, probablement au Portugal.

Urgences écologiques et sociales

A Genève comme à Bilbao nous partions du même constat : « L’humanité est confrontée à un choix crucial : soit nous changeons de système économique et politique, soit nous allons dans la barbarie. Nous sommes dans une grave crise écologique, sociale, dont le changement climatique est la manifestation la plus alarmante, autant que la perte de la biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles ou la destruction des forêts. […]

A l’origine de cette catastrophe, un système de production, reproduction, distribution et consommation : le capitalisme hétéropatriarcal fondé sur la dynamique expansive de l’accumulation, la consommation et le fétichisme de la marchandise. Ce système génère une augmentation des inégalités, de l’injustice sociale, de la pauvreté et de l’exclusion. Cette logique expansive se révèle incompatible avec la protection des êtres humains et de la nature. »

Ces diverses Rencontres ont aussi été des moments où il a été possible de constater qu’une nouvelle génération de militantes et de militants, ainsi que de nouvelles formes de résistance, sont en train de naître. L’heure est arrivée pour les populations, à travers l’exercice de leur souveraineté, de prendre leurs responsabilités afin de changer la situation actuelle, de générer une marée écosocialiste et féministe qui saura stopper la destruction actuelle de notre environnement.

Sur le même thème : Écosocialisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...