Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Unifor exhorte le CRTC à rejeter l'appel de Bell Média visant à réduire le niveau de programmation locale

TORONTO, le 6 nov. 2013 - Unifor, le plus important syndicat canadien du secteur des médias, exhorte le CRTC à rejeter sans équivoque la demande de Bell Média de se soustraire à ses exigences de licence quant à la programmation et à la diffusion de nouvelles locales.

« Si le CRTC cède devant la pression de Bell Média, nous craignons que cela marque la fin de la programmation et de la diffusion de nouvelles locales telles que nous les connaissons dans le milieu de la télévision canadienne », a déclaré Howard Law, directeur du secteur des médias, Unifor. « Bell Média a précédemment demandé l’autorisation de calculer la moyenne de ses exigences de programmation locale, laquelle a été rejetée. La société maintient une pression constante, mais le CRTC doit être cohérent et rigoureux pour faire respecter les engagements de licence de Bell Média-CTV. »

Bell Média-CTV demande au CRTC de modifier ses conditions de licence afin de calculer la « moyenne » des heures de programmation locale sur une base trimestrielle, ce qui permettrait de réduire, voire de supprimer, la programmation hebdomadaire régulière.

« Les Canadiens s’attendent à ce que la programmation locale soit cohérente, fiable et diffusée par des Canadiens pour les Canadiens », a déclaré Randy Kitt, président du conseil du secteur des médias, Unifor. M. Kitt est le président de la section locale 79-M d’Unifor, représentant les employés de CTV.

« Bell n’a pas expliqué comment les collectivités locales bénéficieront de périodes définies ou aléatoires pendant lesquelles la programmation télévisuelle locale sera réduite », ont fait valoir les membres d’Unifor au CRTC. « Un examen des registres des émissions de Bell indique que ses stations produisent très peu d’émissions locales qui ne portent pas sur des nouvelles, ce qui signifie que la proposition de Bell aura pour principal effet de réduire le niveau de programmation de nouvelles locales proposées à horaire fixe aux collectivités. Le CRTC ne devrait pas approuver des demandes entraînant la réduction de la fréquence de diffusion des nouvelles auxquelles les personnes se fient pour obtenir de l’information sur leurs collectivités. »

La soumission d’Unifor au CRTC, y compris le résumé, peut être consultée en cliquant sur ce lien (en anglais) : http://www.unifor.org/sites/default/files/attachments/unifor_submission_bnoc_2013-529_5_nov_2013.pdf

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...