Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Retraites

Unifor réclame l'universalité du RRPO

TORONTO, le 31 mars 2015 - Comme seulement le tiers des travailleurs ontariens bénéficient d’un régime de retraite en milieu de travail, la province a besoin d’un régime de retraite universel et obligatoire pour s’assurer que les travailleurs pourront vivre leur retraite avec dignité, selon ce qu’a indiqué Unifor à un comité législatif aujourd’hui.

« Nous avons ici l’occasion de mettre sur pied un régime de retraite universel qui bénéficiera aux travailleurs de l’Ontario », a déclaré cet après-midi la directrice régionale de l’Ontario d’Unifor, Katha Fortier, au Comité permanent de la politique sociale de l’Assemblée législative de l’Ontario. Le Comité examine le projet de loi 56, la proposition du gouvernement libéral en vue d’établir le Régime de retraite de la province de l’Ontario (RRPO) d’ici 2017.

« Nous pressons le gouvernement provincial de profiter de cette occasion pour améliorer les perspectives de retraite des travailleurs, en particulier pour la prochaine génération, celle des jeunes travailleurs. »

Mme Fortier a déclaré au Comité que la protection en matière de pensions est particulièrement troublante dans le secteur privé, où seulement 24 % des travailleurs ont un régime de retraite au travail et moins de 12 % bénéficient d’un régime à prestations déterminées.

Le déclin des régimes adéquats en milieu de travail et la croissance de l’emploi précaire à faible revenu met en péril le revenu de retraite des travailleurs d’aujourd’hui.

« Les femmes, les immigrants de fraîche date et les aînés racialisés sont les plus à risque », a-t-elle affirmé. « Nous devons agir maintenant pour éviter une tragédie dans l’avenir. »

Unifor appuie vigoureusement un RRPO obligatoire et universel à cotisations partagées entre les employeurs et les employés, un régime qui inclut les travailleurs à faible revenu et les travailleurs autonomes. Unifor s’oppose toutefois à une proposition contenue dans le projet de loi 56 qui aurait pour effet d’exclure certains employeurs de la participation au RRPO. Le fait d’autoriser des exclusions saperait les avantages d’un régime universel, créerait des complications d’ordre administratif pour les employeurs et les employés et, au bout du compte, priverait de nombreux travailleurs d’une retraite garantie.

Mme Fortier a souligné que le RRPO, dont la mise en œuvre est prévue pour 2017, doit refléter le Régime de pensions du Canada (RPC) de sorte qu’il puisse être intégré au RPC dans l’avenir. Or le RPC ne prévoit aucune exclusion. Le gouvernement de l’Ontario a déclaré qu’il entend continuer de prôner la bonification du RPC.

Pour plus de détails sur les efforts continus d’Unifor en matière de régimes de retraite, veuillez consulter la page unifor.org/pensioncampaign [en anglais].

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Retraites

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...