Édition du 18 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Violence faite aux femmes

Violence conjugale - 2 mois plus tard, l'appel à l'action de Manon Massé demeure sans réponse

MONTRÉAL, le 19 janv. 2020 - Au lendemain du premier féminicide de l’année, la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, déplore la « paralysie gouvernementale » de la CAQ en matière de lutte à la violence conjugale. Elle appelle François Legault et la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, à répondre aux besoins criants des maisons d’hébergement de femmes et à mettre en oeuvre le plan d’action proposé l’automne dernier.

« En novembre dernier, dans la foulée de l’homicide tragique de deux enfants par leur père, tout le monde a reconnu qu’il était grand temps d’agir collectivement. Nous avons rapidement présenté un plan d’action visant à investir en prévention et en première ligne. Deux mois plus tard, il ne s’est encore rien passé. Les maisons d’hébergement de femmes continuent de refuser des demandes faute de sous ! M. Legault, Mme Charest, vous disposez de la plus grande marge de manoeuvre budgétaire de l’histoire récente du Québec. Nous ne pouvons plus attendre, ce sont des vies qui sont en jeu », martèle Mme Massé.

Un plan d’action en trois axes

Le plan solidaire, qui se base sur des demandes formulées par les groupes sur le terrain depuis plusieurs années, comprend trois grands axes :

1- Campagnes nationales de sensibilisation contre la violence conjugale ;

2- Prévention en milieu scolaire ;

3- Investissements dans les soins de première ligne.

« Lutter contre la violence conjugale, c’est travailler en amont pour briser les stéréotypes, dès le milieu scolaire, et aider les employé-es des services publics à détecter les signes de violence conjugale dans les milieux où ils peuvent intervenir. C’est aussi renforcer les soins de première ligne, notamment en matière de santé mentale, autant pour les victimes que pour les personnes violentes. Le Québec ne peut plus passer d’un drame à l’autre : nous avons besoin d’une vision bien financée pour enrayer la violence conjugale et ses causes », conclut la porte-parole de Québec solidaire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Violence faite aux femmes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...