Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Europe

Manifestation gilets jaunes à la Bastille Pour des lendemains meilleurs !

Photo montage de la nouvelle manif des Gilets jaunes à Paris

Aux mobilisations reconductibles, les Gilets jaunes et le Collectif Citoyens s’y attèlent avec pugnacité depuis le 17 novembre 2018 pour une vie équitable. Ce samedi, Place de la Bastille, des centaines ont répondu à l’appel au rassemblement.

De Paris, Omar HADDADOU

Personne n’y prêtait attention. En la parcourant dans son intégralité, j’ai failli raté ma descente de la rame du métro. Pauvre Voltaire ! Le marketing lui fait atrocement de l’ombre et le relègue au second plan. A l’indifférence ! Pourtant, elle est sémantiquement monumentale, sa parole : «  Fais ton bonheur, enfin, par le bonheur d’autrui ». 
La Justice sociale ayant encore du chemin à faire, M. Voltaire, vous le féru d’Arts et des Sciences, le Philosophe des Lumières, vous avez raté l’un des actes les plus tintamarresques du 21ème siècle : Celui des Gilets jaunes, à très haute visibilité. Un mouvement social spontané qui manifeste chaque samedi à Paris pour une vie équitable. Ils étaient trois au début, M. Voltaire. Ils sont plus de 310 000 présentement. Leur combat est empreint de convergences d’engagements pour vaincre les inégalités, combattre l’inflation, notamment des produits de base, l’abandon de certains territoires, le chômage déshumanisant, près de 3 millions toutes catégories d’âge et de genre, la voracité de l’impôt, la discrimination, l’abus de pouvoir à toutes les strates, les jugements iniques, la fracture dévastatrice, etc. Des sujets qui vous tenaient tant à cœur et auxquels, je parie, vous auriez consacré toute votre énergie. Cette initiative citoyenne a pour carburant, la Mobilisation ! Hier, pour ce 183ème acte, M. Voltaire, en début d’après-midi entre Bastille où vous fûtes jeté, à 23 ans, en prison sur ordre du pouvoir royal pour la vivacité de votre esprit, foisonnant de tragédies et de poésies, et Place Saint-Pierre, des centaines de citoyens (es), montaient au créneau en battant la mesure à l’unisson : « Ô lé lé, Ô là là, quand il faut y aller, les Gilets jaunes sont là ! Travaille, travaille et ferme ta gueule ! ». Encadré par un dispositif de sécurité, le cortège protestait aussi contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire. Nombre de citoyens réfractaires à cette mesure, auraient été congédiés par leur employeur. D’où le ralliement à la marche de ce samedi 14 mai 2022. La question climatique, a été également au cœur de la mobilisation. Des pancartes et des voix transmettaient des messages d’alerte sur les périls à venir qui guettent l’humanité.

Les Gilets jaunes reprennent du poil de la bête, M. Voltaire, pour maintenir la pression sur les pouvoirs publics. Ils se donnent rendez-vous à Paris et dans toute la France le 21 mai. Epuisés (és) au terme de 3 heures de marche sur le bitume, les protestataires plient leurs banderoles, rangent leur attirail, éteignent leurs mégaphones, l’espace d’une semaine, pour repartir - rassurez-vous - du bon pied dans l’action militante !
O.H
photos Omar Haddadou










Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Europe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...