Édition du 18 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Famille

20e anniversaire de la politique familiale - Un modèle à célébrer selon la CSQ et la FIPEQ-CSQ

MONTRÉAL, le 23 janv. 2017 - La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, et la présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Valérie Grenon, soulignent aujourd’hui l’anniversaire de la politique familiale dévoilée il y a 20 ans par Pauline Marois.

« Le 23 janvier 1997, le Québec s’est doté d’une politique familiale qui a mené à la création de notre réseau public de services de garde éducatifs à l’enfance. Vingt ans plus tard, c’est l’occasion de se rappeler à quel point les objectifs de cette politique demeurent plus actuels et pertinents que jamais », soutient la présidente de la CSQ.

Pour la CSQ et la FIPEQ-CSQ c’est un anniversaire d’autant plus important qu’il survient au moment même où nous faisons face à un gouvernement qui menace la survie de ce précieux héritage qui a tant apporté aux enfants et aux familles québécoises.

Or, pour Louise Chabot, le réseau public de services de garde, tant les CPE que les milieux familiaux publics régis et subventionnés, est toujours un modèle à célébrer car ses effets sont bénéfiques pour l’ensemble de la société. « Pour les tout-petits, il contribue grandement au développement et au dépistage précoce des difficultés d’apprentissage. Pour les femmes, il permet un meilleur accès au marché du travail. Pour les familles, il offre un soutien essentiel et l’assurance que leurs enfants seront bien outillés pour l’école », ajoute la présidente de la CSQ.

Pour la FIPEQ-CSQ, il est également essentiel de valoriser le travail des intervenantes qui contribuent, chaque jour, au développement des enfants et les outillent pour la vie. « Le gouvernement doit aussi reconnaître l’importance du travail exceptionnel réalisé par les intervenantes en petite enfance, tant en CPE qu’en milieu familial public régi et subventionné et il doit tenir compte de leur expertise irremplaçable sur le terrain », soutient Valérie Grenon.

La CSQ et la FIPEQ-CSQ ont l’intention de poursuivre leurs efforts pour continuer de défendre ce réseau qui fait la fierté de la société québécoise et pour dénoncer les politiques budgétaires de ce gouvernement dont les enfants et les parents sont malheureusement les premières victimes. « Investir en petite enfance, c’est un choix stratégique pour l’avenir du Québec. C’est notre véritable fond des générations. C’est une question de volonté et un choix de société. Nous avons fait ce choix il y a 20 ans et nous devons toujours poursuivre dans cette voie », conclut Louise Chabot.

Sur le même thème : Famille

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...