Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Coronavirus

Assouplissement des mesures de confinement (COVID-19) : Nécessaire implication des autorités des Premières Nations sur leurs territoires (APNQL)

WENDAKE, QC, le 28 avril 2020 - D’entrée de jeu, l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) tient à exprimer son appui à la position de la Nation Innue et demande, à l’instar de celle-ci, que toute décision visant à réduire les mesures de confinement se prenne de concert avec les Premières Nations sur leurs territoires traditionnels.

De plus, l’APNQL tient à souligner que la lutte acharnée que mènent les dirigeants et tout le personnel responsable des mesures d’urgence, de la santé, des services sociaux et de la sécurité publique de nombreuses Premières Nations au Québec, porte vraisemblablement fruit à ce jour. Avec moins d’une trentaine de cas testés positifs maintenant rétablis pour la plupart et zéro décès, nous constatons avec grande satisfaction et fierté que la prise en charge urgente des communautés pour le mieux-être de leur population fonctionne d’une façon remarquable, malgré les écueils que certaines ont rencontré sur le plan du financement des mesures, de l’harmonisation et de l’arrimage avec le réseau québécois et le gouvernement fédéral.

Par ailleurs, l’APNQL salue la décision du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur qui annonçait hier que toute décision concernant les conditions de reprise graduelle des classes des écoles primaires dans les communautés des Premières Nations et Inuit demeurent sous l’autorité de celles-ci.

Outre le domaine scolaire et bien que l’annonce du ministre Roberge démontre un respect de l’exercice de nos juridictions, l’APNQL rappelle que l’implication des dirigeants des Premières Nations dans le processus décisionnel de l’assouplissement de toutes mesures de confinement demeure fondamentale et essentielle. La raison est simple : la prévalence élevée de nombreux facteurs de risque* qui rendent nos populations beaucoup plus vulnérables devant la pandémie. Encore une fois, il s’agit d’une question de vie ou de mort.

L’APNQL a maintes fois réitéré que le taux de maladies chroniques est plus élevé chez les Premières Nations que dans tout autre segment de la société, que le surpeuplement des logements rend extrêmement difficile, voire quasi impossible, la distanciation physique. « À titre d’exemple, comment appliquer les mesures dans une communauté comme Kitcisakik, en plein cœur du territoire traditionnel Anishnabe (Abitibi), alors qu’il n’y a ni eau courante et ni électricité et un seul bloc sanitaire pour l’ensemble de la communauté ? », s’interroge le chef de l’APNQL, Ghislain Picard. Il faut également rappeler que culturellement, de nombreux aînés demeurent dans leur famille, en présence d’enfants.

« Les Premières Nations sont parmi les plus défavorisées sur le plan économique mais elles prioriseront toujours la santé et la sécurité de leurs familles. Nous disposons de savoirs, de manières et de solutions qui, à l’instar de ceux des autorités en santé publique, peuvent contribuer à prévoir le pire pour mieux guérir, grâce à des efforts mutuellement investis et à la concertation dans la prise de décisions prudemment appliquées selon les réalités locales », a conclu le chef de l’APNQL.

Des commissions et organisations régionales de l’APNQL sont à l’œuvre pour présenter aux communautés des modèles de cadres de référence sur lesquels elles pourront s’appuyer dans le déploiement de leurs mesures locales de déconfinement.

*Pour consulter la liste complète des facteurs de risque : https://covid19.cssspnql.com/wp-content/uploads/2020/04/Facteurs-de-risque-COVID19-FR.pdf

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Coronavirus

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...