Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

COP15 à Montréal - « Protéger la nature doit devenir une priorité pour le Québec ! » - Alejandra Zaga Mendez

QUÉBEC, le 5 déc. 2022 - Devant l’ampleur de la crise climatique et l’effondrement de la biodiversité, le Québec doit en faire plus pour protéger la nature. À l’aube de la COP15, Québec solidaire demande à la CAQ de s’engager à stopper l’étalement urbain et à multiplier les aires protégées pour préserver la nature.

« Il n’est plus question de gruger nos terres agricoles et nos forêts. Si on veut continuer d’être aussi fiers de la faune et de la flore québécoises, il faut les protéger adéquatement ! En mettant fin à l’étalement urbain et en multipliant les aires protégées, le Québec peut préserver le territoire et protéger les animaux menacés », défend Alejandra Zaga Mendez, responsable solidaire en matière d’environnement.

Si le Québec veut être pris au sérieux dans la lutte aux changements climatiques et la protection de la biodiversité, il faut arrêter l’étalement urbain. L’objectif du gouvernement doit passer à zéro perte nette de milieux naturels, forestiers et agricoles. Alors que l’étalement urbain est actuellement le principal problème environnemental au Québec, il faut s’y attaquer de front. Destruction de terres agricoles, alourdissement du bilan carbone en transport, menaces à des animaux en voie de disparition sont toutes des conséquences qu’on peut attribuer à l’étalement urbain.

« Protéger notre territoire, ça veut également dire protéger les animaux qui y habitent. Si on arrête d’envahir leurs milieux de vie, on va assurer la survie de plusieurs espèces en danger », souligne la députée solidaire. « C’est le cas pour le papillon monarque, la rainette faux-grillon et le caribou forestier, par exemple ! »

Protéger la rivière Magpie

Nombreux sont les projets d’aires protégées qui dorment sur les bureaux de la CAQ. Le gouvernement caquiste doit répondre présent pour la protection de la nature québécoise, entre autres, en protégeant la rivière Magpie, où les gens de la Côte-Nord se battent pour la préservation de ce joyau depuis 15 ans :

« La rivière Magpie, c’est une des dernières rivières sauvages au Québec et une des plus belles rivières au monde ! Quand les communautés entendent le premier ministre parler de nouveaux barrages, l’inquiétude prend le dessus. Depuis 2015, il y a un projet d’aire protégée pour la Magpie et c’est un projet qui est prêt à être adopté, il est sur la table du ministre. On ne peut plus attendre, il faut écarter toutes menaces à ce bijou de notre patrimoine naturel », dit Alejandra Zaga Mendez, députée de Verdun.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...