Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Campagne de secours populaire pour les victimes des inondations au Pakistan : un premier point d’étape

Nous voulons brièvement rendre compte de la campagne en cours de solidarité avec les victimes des inondations au Pakistan.

L’appel à la solidarité a été initialement lancé le 7 août 2010 par la Campagne de secours populaire (Labour Relief Campaign) qui comprend actuellement 8 organisations : le réseau de solidarité des femmes travailleuses (Women Workers Help Line), la Fondation d’éducation populaire (Labour Education Foundation), le Comité de coordination des paysan du Pakistan (Pakistan Kissan Rabita Committee), le CATDM Pakistan, le Front progressiste de la jeunesse (Progressive Youth Front), le Parti des travailleurs du Pakistan (Labour Party Pakistan), la Fédération syndicale nationale (National Trade Union Federation) et Pakistan pour la Palestine (Pakistan For Palestine).

Il s’agissait tout à la fois de mobiliser au Pakistan même pour porter de l’aide aux populations sinistrées et de faire appel à la solidarité régionale ou internationale.

Des camps à partir desquels la solidarité est impulsée ont été organisés par la Campagne de secours populaire (LRC) dans divers parties du pays : Karachi, Moro, Layya, Rawalpindi, Sibbi, Lahore, Murdan et Hyderabad. Les fonds ou l’aide en nature collectés centralement sont envoyés en priorité vers des régions délaissées par le gouvernement (le Baloutchistan et Khaber Pukhtoon Khawa) ainsi que dans des zones où la LRC est implantées (Layya, Rajan Pur, Sibbi, Noshehra et Charsada par exemple). Les centres régionaux sélectionnent diverses zones prioritaires comme dans le Sindh au sud.

Un très gros effort de solidarité est donc engagé au Pakistan même. Ainsi, au 22 août, plus de 1 400 000 roupies avaient été collectées (soit près de 13 000 euros).

La campagne a pris un tour internationaliste particulièrement émouvant quand des militant(e)s indien(ne)s ont traversé la frontière indo-pakistanaise dans le cadre d’une initiative pour la paix (le Pakistan et l’Inde sont en effet en état de guerre chaude ou latente depuis 1947). Dix membres de cette Caravane pour la Paix ont remis 25 400 roupies indiennes à la LRC. Ils se sont rendus le 14 août dans le camp de Regal Chouk Lahore où ils ont aidé à collecter sur place de nouveaux dons en manifestant concrètement la solidarité des Indiens avec les victimes pakistanaises des inondations.

Plus tard, se sont des militantes du Népal, de Sri Lanka et du Bangladesh qui ont rejoint des camps de secours populaire, dont Sharmila Kerki, présidente de la Fédération des ONG du Népal, Sita Kumari Pondel, membre du parlement népalais et dirigeante du Parti communiste UML, Faisal Bin Majeed, membre bengali de l’Alliance Sud-Asiatique pour l’éradication de la pauvreté (SAAPE) et Nalini Ratnarajah, militante pacifiste du Sri Lanka.

Cette délégation était initialement venue au Pakistan dans le cadre du groupe « genre » de la SAAPE, à l’invitation du Réseau des femmes travailleuses WWHL. Ce fut pour elle l’occasion d’affirmer la solidarité des peuples d’Asie du Sud face aux calamités naturelles aggravées par l’incurie des gouvernements. La participation directe d’Indiens et de militants d’Asie du Sud à la campagne de solidarité menée au Pakistan a été très bien accueillie par la population et a reçu un écho médiatique important. Sita Kumari Pondel, notamment, a pu parler à la télévision GEO et d’autres chaines de télévision privées.

L’appel à la solidarité internationale reçoit aussi un écho par delà l’Asie du Sud, même si nous ne sommes pas encore en mesure d’évaluer ce qui a été pour l’heure accompli. Les responsables de notre association, Europe solidaires sans frontières (ESSF) étant actuellement en voyage, en Asie notamment, nous ne pourrons faire le point des fonds collectés par notre intermédiaire que début septembre.

Les besoins sont considérables et la campagne de solidarité va se poursuivre au-delà du mois d’août, qui n’est pas le plus propice à la mobilisation en Europe…

Au Pakistan, la LRC cherche aussi à élargir et à mieux coordonner les actions de solidarité engagées par des forces de gauche, populaires. Elle prépare à cette fin une conférence multi partis.

Nous ferons un nouveau point d’étape concernant cette campagne dès que possible. Mais manifestez votre solidarité sans attendre, si ce n’est déjà fait !

* Pierre Rousset, militant du Nouveau Parti Anticapitaliste (France) et de la IVe Internationale, anime l’association Europe Solidaire Sans Frontières : www.europe-solidaire.org

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...