Édition du 15 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Caucus de Québec solidaire - « La classe politique a rendez-vous avec la jeunesse » - Manon Massé

QUÉBEC, le 15 sept. 2019 - En marge du caucus présessionnel de Québec solidaire, la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a demandé aux chefs des trois autres partis représentés à l’Assemblée nationale de suspendre les travaux parlementaires le 27 septembre prochain à l’occasion de la grève climatique mondiale.

Cette initiative fait écho aux attentes de jeunes militantes et militants pour le climat de la région de Québec invités par Mme Massé à s’adresser au caucus solidaire. En plus d’aborder des revendications aussi variées que la fin des hydrocarbures, une loi sur le climat et l’interdiction de l’obsolescence programmée, les jeunes ont appelé les élus à poser des gestes « radicaux » pour contrer la crise climatique.

« Les jeunes nous l’ont dit sans détour : ils s’attendent à ce qu’on en fasse plus et ils s’attendent à ce qu’on travaille ensemble. Le 27 septembre prochain, l’ensemble de la classe politique, tous partis confondus, a un rendez-vous avec les Québécoises et les Québécois dans la rue », a affirmé la porte-parole de Québec solidaire. « Il est temps de parler d’une seule voix et de dire aux générations qui vivront les conséquences de l’inaction climatique : nous vous avons entendus et nous allons agir. »

Mme Massé s’adressera officiellement à François Legault, Pierre Arcand et Pascal Bérubé plus tard aujourd’hui. En outre, elle demandera à l’Assemblée nationale de faire preuve de compréhension envers les employées et les employés qui souhaiteraient participer aux manifestations.

Un nombre record de participants, dont Greta Thunberg, sont attendus à Montréal et ailleurs au Québec. Des milliers de solidaires prendront la rue sous la bannière de l’Ultimatum 2020.

GNL Québec et le 3e lien dans la mire des solidaires

Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, est satisfait de la pression exercée par la campagne Ultimatum 2020 de Québec solidaire, qui prévoit déployer un barrage parlementaire et populaire si un plan de transition crédible n’est pas mis en place par le gouvernement Legault d’ici au 1er octobre 2020.

« La pression fonctionne : François Legault sait que Québec solidaire et la société civile l’attendent au tournant. On s’attend à plusieurs annonces en matière d’environnement dès l’automne et soyez assurés que nous lui proposerons des mesures audacieuses pour réduire le bilan carbone du Québec », a confirmé M. Nadeau-Dubois. « La CAQ doit commencer par bloquer GNL Québec et le 3e lien si elle veut être prise au sérieux. Ces projets sont néfastes pour l’environnement, pour l’économie et pour la population du Québec. L’appui de M. Legault est un immense pas en arrière pour le climat. »

Le caucus présessionnel de Québec solidaire se poursuit demain, le 16 septembre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...