Édition du 21 mai 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LGBT

Chili Deux homosexuels agressés et torturés au Nouvel An

Le 1er janvier dernier, deux homosexuels ont été torturés lors de deux agressions homophobes particulièrement cruelles au Chili. José David Muñoz Vargas, âgé de 51 ans, a été agressé dans la ville de Porvenir et obligé de s’asseoir dans un bain d’eau brûlante, ce qui a entraîné de graves lésions, rapporte l’organisation chilienne des droits des LGBT, le Mouvement d’intégration et de libération homosexuelles (Movilh).

tiré de : Le charme discret du monstre De Infolettre de Fugues

Conduit à l’hôpital Muñoz Vargas est dans un état critique. L’agression fait actuellement l’objet d’une enquête de la part de la police.

Un autre homme, âgé de 24 ans et resté anonyme, a également été agressé dans la ville portuaire de Valparaíso, le 1er janvier également.

Movilh a rapporté que l’homme avait été agressé par deux personnes qui l’avaient attaqué en l’entendant parler au téléphone avec son partenaire.

« Les assaillants ont commencé à l’insulter en raison de son orientation sexuelle, avant de le frapper et de le torturer », a indiqué l’organisation LGBT.

Ses agresseurs lui auraient écrasé des cigarettes dans les mains et sur ses parties génitales. Il a été ensuite été frappé à la tête avec une pierre et a perdu conscience. Il s’est réveillé le lendemain de l’agression désorienté et perdu. L’homme a depuis été soigné dans un centre de santé.

Ces actes homophobes montrent à quel point la communauté LGBT du Chili fait toujours face à la violence physique, en dépit des avancées législatives de ces dernières années.

Les droits des homosexuels au Chili ont progressé ces dernières années. Le pays a introduit des lois contre la discrimination et les crimes motivés par la haine en 2012 dans le but de protéger la communauté LGBT.

Un projet de loi visant à légaliser l’égalité des mariages a été signé par la présidente de l’époque, Michelle Bachelet, en août 2017 et attend l’approbation des deux chambres du congrès.

En novembre dernier, le président chilien Sebastian Pinera a signé un projet de loi historique qui permet aux personnes transgenres de plus de 14 ans d’actualiser leur nom et leur genre de manière officielle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : LGBT

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...