Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Comité sénatorial permanent des transports et des communications - Le SCFP en faveur de C-11 avec quelques ajustements

MONTRÉAL, le 1 nov. 2022 - Le SCFP témoignait ce matin dans le cadre du Comité sénatorial permanent des transports et des communications sur l’étude du projet de loi C-11 qui modernise la Loi sur la radiodiffusion pour y intégrer des plateformes de diffusion par Internet. Globalement, le SCFP appuie le projet de loi C-11, mais avec quelques ajustements.

« Le projet de loi sur la diffusion en continu doit clairement inclure les entreprises de diffusion en ligne et faire mention du financement des nouvelles locales et de la programmation communautaire - et non seulement de la production indépendante - afin d’envoyer un message clair au régulateur sur l’importance de ces types de programmation pour notre démocratie » a argumenté Tulsa Valin-Landry président du Conseil provincial du secteur des communications (CPSC) du SCFP.

Pour les télédiffuseurs traditionnels, qui sont déficitaires depuis 2012 au Canada et 2014 au Québec, il est minuit moins une. Le SCFP pense qu’il faut établir un contexte concurrentiel plus sain avec les entreprises en ligne multinationales qui agissent comme un rouleau compresseur en n’ayant aucune obligation réglementaire. Le projet de loi doit aussi mettre tous les producteurs d’émissions sur un pied d’égalité acteurs de l’industrie sur un pied d’égalité, afin de protéger notre souveraineté culturelle et les quelque 50 000 emplois que procurent les radiodiffuseurs canadiens.

« C-11 doit être vu comme un remède à l’inaction des gouvernements qui ont laissé les entreprises en ligne étrangères innover dans le marché canadien pendant une décennie sans être réglementés. Dix ans plus tard, les géants américains de la diffusion en ligne menacent de perturber davantage la radiodiffusion canadienne en proposant des forfaits avec publicité, ce qui viendra encore augmenter la pression sur les télédiffuseurs canadiens. Le projet de loi doit permettre à ceux-ci de profiter d’économies d’échelles en leur permettant de produire tous les types d’émissions avec leur propre personnel » d’ajouter Nathalie Blais conseillère syndicale à la recherche au SCFP.

Pour conclure, il faut aussi rééquilibrer les pouvoirs dans le projet de loi en balisant mieux ceux du gouvernement et en permettant au public de demander la révision de toute décision du CRTC qui ne va pas dans le sens de la politique canadienne de radiodiffusion. Et enfin, C-11 doit prévoir le maintien du processus des audiences publiques pour le renouvellement des ordonnances et renforcer l’imputabilité du CRTC.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...