Édition du 15 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Communautaire : En grève pour le climat !

Québec, 20 septembre 2019. Des groupes communautaires membres du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches suspendront leurs activités régulières afin de participer au mouvement de grève planétaire pour le climat (Earth strike) du 27 septembre prochain. Le regroupement exige des actions majeures et immédiates des gouvernements pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre et ainsi limiter les conséquences sur la population et plus particulièrement sur les personnes les plus vulnérables de notre société.

Les groupes communautaires soucieux des conséquences sur la population

Les organismes communautaires constatent au jour le jour à quel point les personnes les plus pauvres sont vulnérables aux conséquences du dérèglement climatique. Logements mal isolés, absence de climatisation ou augmentation du coût du panier d’épicerie, les personnes vulnérables ne disposent pas des ressources nécessaires pour faire face aux changements qui nous guettent. « Les changements climatiques menacent carrément nos acquis sociaux en matière de droits. Il est désormais impossible d’aborder les enjeux sociaux sans se préoccuper de notre planète, » explique Naélie Bouchard-Sylvain, porte-parole du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

La grève est nécessaire

L’appel à la grève planétaire « Earthstrike » est un mouvement populaire planétaire de plus d’une vingtaine de pays qui réclame une action immédiate des gouvernements et des entreprises du monde entier sur le climat. Pour les groupes communautaires membres du RÉPAC 03-12, le recours à des fermetures ou des réductions de services afin de participer à la mobilisation du 27 est devenu incontournable. « Tant que le gouvernement ne prendra pas le consensus scientifique au sérieux, il est de notre responsabilité de tout faire pour lui faire comprendre l’urgence d’agir et combien nous prenons cet enjeu au sérieux » poursuit la porte-parole.

Les groupes demandent aux différents paliers de gouvernement de :

1. S’assurer, à travers des campagnes de sensibilisation régulières, que la population est pleinement informée de la gravité des dérèglements climatiques et de l’effondrement de la biodiversité.

2. Adopter une loi climatique qui force l’atteinte des cibles de GES recommandées par le GIEC pour limiter le réchauffement du climat à 1,5 degré.

3. Interdire tout nouveau projet d’exploration ou d’exploitation des hydrocarbures, et mettre un terme à toutes les subventions directes ou indirectes aux combustibles fossiles.

4. Créer des structures régionales permettant à la population de contribuer à une transition juste porteuse de justice sociale.

5. S’assurer que la transition énergétique s’accompagne de mesures concrètes afin de réduire les inégalités dans une perspective de justice sociale et climatique.

Les groupes communautaires invitent l’ensemble de la population à participer à la grande manifestation unitaire qui débutera à 11h devant le Musée national des beaux-arts et qui se dirigera vers l’Assemblée nationale du Québec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...