Édition du 19 janvier 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Dépôt de la pétition de Fernand Courchesne à l’Assemblée nationale sur la réforme du mode de scrutin au Québec

En cette période de décisions arbitraires, ballons d’essai et reniements de promesses (devenues des objectifs…) faites en campagne électorale, il est bon de se rappeler que le gouvernement Couillard prétend agir en toute impunité, bien qu’il n’ait bénéficié que du support d’une minorité aux élections du 7 avril 2014.

Ce sont les distorsions induites par le mode actuel de scrutin qui ont transformé 41% des votes exprimés, en 56% des députés élus et donc 100% du pouvoir. Il en est ainsi à toutes les élections et il peut même arriver comme en 1966 et 1998 qu’un parti ayant moins de voix que son principal opposant dans l’ensemble du Québec, fasse tout même élire plus de députés et forme un gouvernement majoritaire. C’est ce que veut changer le Mouvement pour une démocratie nouvelle (MDN) fondé en 1999 et militant pour une réforme du mode de scrutin au Québec, en y introduisant un élément de proportionnalité http://www.democratie-nouvelle.qc.ca Le MDN mène présentement la campagne Meilleure démocratie http://meilleuredemocratie.com

Cette cause est partagée par plusieurs organisations de la société civile et la population lorsque consultée à ce sujet, par exemple dans le cadre des États généraux sur la réforme des institutions démocratiques, s’est prononcée dans le même sens. Le blocage est toujours venu des partis politiques profitant ou espérant profiter à leur tour du système actuel et de leurs alliés. C’est une lutte de longue haleine et un de ses chapitres s’est joué récemment. Mardi le 18 novembre 2014, une délégation du MDN s’est rendue à Québec afin d’accompagner un de ses membres, Fernand Courchesne, à un moment historique. Fernand Courchesne a effectué cet été, une tournée de plus 6 ooo km à vélo aux quatre coins du Québec, les "90 jours pour la démocratie », afin de sensibiliser et échanger avec les citoyens(mes) rencontrées sur son chemin sur l’enjeu d la réforme du mode de scrutin. Il y avait sur place à l’Assemblée nationale, des militants(tes) et sympathisants(tes) des régions de la Capitale nationale, de l’Estrie, de Montréal et Laval. À notre arrivée, nous avons été accueillis par la députée Manon Massé et son équipe. Madame Massé a en effet accepté généreusement d’appuyer la démarche de Fernand et de procéder au dépôt de sa pétition de 1 935 signatures de citoyens(nes) de tous les âges, origines, milieux et allégeances politiques. De ces signatures, environ 1 000 ont été recueillies une à une par Fernand au cours de sa tournée. Un point de presse a suivi au cours duquel ont pris successivement la parole, Manon Massé, Fernand Courchesne, Jean-Sébastien Dufresne président du MDN, Sol Zanetti, chef d’Option nationale (ON) et Alex Tyrrell, chef du Parti vert du Québec (PVQ), les autres partis n’ayant malheureusement pas répondu à l’invitation :

http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/AudioVideo-54779.html?support=video

Pour le MDN, il s’agit d’une démonstration éclatante du caractère non partisan de la cause de la réforme du mode de scrutin, vers la proportionnelle, revendication de la société civile qui transcende l’appartenance à un parti politique ou un autre. Je reproduis maintenant quelques extraits du communiqué publié le lendemain,19 novembre par Fernand Courchesne :

Sur le terrain, Monsieur Courchesne a constaté ceci : « Dans l’ensemble du Québec, environ 75 % des gens à qui j’ai parlé de ma pétition en faveur d’un mode de scrutin proportionnel mixte ont accepté de la signer. Ce qui est encore plus frappant, c’est que seulement 4 % m’ont affirmé préférer le mode de scrutin actuel. ».

Voici quelques extraits des participants :

Jean-Sébastien Dufresne, Président du mouvement démocratie nouvelle (MDN) :

- « On croit que l’enjeu il est mûr, toute l’information existe, toues les consultations ont été menées, C’est donc maintenant le temps d’agir »

- « C’est un projet qui peut renforcer la confiance en nos institutions »

Sol Zanetti chef d’Option Nationale :

- « Actuellement on a un gouvernement qui a reçu 29 % d’appui des électeurs inscrits. Ce n’est pas normal qu’un gouvernement comme celui-là ait une majorité dans une démocratie comme la nôtre. »

Alex Tyrrell, chef du Parti vert :

- « Si un jour on veut une réforme, il faudra que le parti au pouvoir prenne une décision qui est contre ses intérêts partisans »

Manon Massé, députée de Québec Solidaire :

« Moi je pense que tous les politiciens responsables qui souhaitent une démocratie devraient être favorables à cette réforme là »

Pour plus d’informations, le site web et la page Facebook de "90 jours pour la démocratie", qui contiennent entre autres le texte de la pétition :

http://www.democratiecitoyenne.net

https://www.facebook.com/90joursdemocratieFernand Courchesne, « 90 jours pour la démocratie »

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...