Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le mouvement des femmes dans le monde

Des bombes lacrymogènes pour l’auto-défense des travailleuses

Le syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine (NPGU) a acheté des bombes lacrymogènes pour les fournir aux membres du syndicat afin qu’elles et ils se sentent plus en confiance lorsqu’ils et elles se rendent au travail ou rentrent chez eux-elles dans l’obscurité après une journée de travail.

Tiré de Entre les lignes et les mots

https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/11/20/57-solidarite-avec-la-resistance-des-ukrainien%c2%b7nes-retrait-immediat-et-sans-condition-des-troupes-russes-57/

Selon le responsable du NPGU Yurii Samoilov, la décision d’acheter des équipements d’auto-défense pour les femmes a été prise plus tôt, mais il a fallu un certain temps pour les acheter, et maintenant nous devons les livrer aux sections du NPGU de toutes les entreprises de Kryvyi Rih. Selon Yuriy Samoilov, ce n’est pas facile non plus en temps de guerre et de bombardement ennemi avec des missiles et des drones, mais c’est nécessaire.

«  Nous avions prévu d’acheter des moyens de protection pour les membres du NPGU au moment de l’attaque contre la directrice adjointe du NPGU de la ville de Kryvyi Rih et militante de la Confédération des syndicats libres d’Ukraine (KVPU), Olena Maslova, a rappelé Yuriy Samoilov. Et maintenant, lorsqu’il y a des coupures de courant et une réduction de la consommation d’électricité pour l’économiser, les femmes et parfois les hommes ont besoin de moyens d’auto-défense. Nous utilisons actuellement différentes méthodes pour transférer les bombes lacrymogènes vers les entreprises, et en même temps nous sommes engagés dans l’achat d’autres moyens nécessaires dans de tels cas  ».

Il convient de rappeler que l’agression de la militante du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine et de la Confédération des syndicats libres d’Ukraine, Olena Maslova, a eu lieu à 23h10, alors qu’elle rentrait chez elle après son travail à la mine Ternovskaya de PJSC Kryvyi Rih Iron Ore Plant. Puis elle a été attaquée par derrière par un homme de deux mètres de haut. L’agresseur a frappé la femme à la tête avec un objet lourd, puis a continué à la frapper. Cependant, Olena, en bonne forme physique, s’est désespérément défendue jusqu’à ce que des agents arrivent sur les lieux et lui prodiguent immédiatement les premiers soins et fassent enregistrer une déclaration sur l’attaque auprès des forces de l’ordre.

2 novembre 2022
Publié par le site de la KVPU
Traduction Patrick Le Tréhondat
https://laboursolidarity.org/fr/n/2395/des-bombes-lacrymogenes-pour-l039auto-defense–des-travailleuses

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le mouvement des femmes dans le monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...