Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections fédérales 2015

Élections fédérales – Marche mondiale des femmes 2015

Des femmes occupent l’espace public

À 12h15, dans le cadre d’une action de la Marche mondiale des femmes, une centaine de femmes occupent le parvis de la Christ Church Cathedral, située au 635 Ste-Catherine Ouest, pour déclamer un manifeste plurilingue (http://www.rcentres.qc.ca/files/manifeste-6-oct.pdf).

Occuper l’espace pour prendre la parole

Par ce manifeste, les auteures ajoutent leur voix aux débats sociaux actuels, mettant au jeu leur projet de société. Œuvre collective construite en 12 langues, ce texte est une ode à la diversité culturelle tout en étant résolument politique. Dénonciateur et vindicatif, ce manifeste réalisé en six mois de travail est le moyen retenu par ces femmes pour avoir voix au chapitre. « La plupart de ces femmes prendront la parole en public pour la première fois ! », précise à ce sujet Carolle Mathieu, présidente de L’R des centres de femmes du Québec.

Austérité et exclusion

Une importante partie du manifeste dénonce différents impacts de l’austérité sur les femmes, tels qu’être menacée d’itinérance ou incapable de nourrir convenablement sa famille. « Les impacts de l’austérité sur les femmes sont indignants, surtout lorsque l’on sait qu’il existe 10 milliards de dollars à aller chercher en solutions fiscales réalistes tout à fait capables de financer les services publics ! », de souligner Kim De Baene, porte-parole de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics.

« Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires »

Le thème de la Marche mondiale des femmes 2015 a rallié autour de ce projet féministe des femmes de Montréal et de Laval nées ici comme ailleurs puisque, comme le dit Marie-France Benoit, porte-parole de la Marche mondiale des femmes, « le patriarcat, le capitalisme et le colonialisme oppriment spécifiquement les femmes ». Ces systèmes jouent un rôle déterminant sur le contrôle du corps des femmes. Pensons aux violences faites aux femmes, à l’imposition de normes de beauté, à l’exploitation sexuelle, etc.

Page reliée : 99% Média a filmé l’événement. De la6e à la 19e minute, c’est la conférence de presse. La lecture du manifeste débute à la 28e minute.

Sur le même thème : Élections fédérales 2015

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...