Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Débats

Du droit à la caricature au devoir de respect

Le débat sur les caricatures de Mahomet a repris avec le procès « Charlie Hebdo » débuté en septembre (celui des attentats de 2015), et les récents attentats en France et en Autriche. Et dans ce débat, on confond liberté d’expression, état de droit, pédagogie inclusive et dogme religieux [1].

L’histoire entre l’Islam et la représentation iconographique de son prophète n’est pas monolithique [2]. Ainsi, l’offense faite à l’Islam et aux personnes de confession musulmane si l’on ose montrer – et encore plus caricaturer – Mahomet, est une interprétation fondamentaliste. Aucune personne musulmane n’est obligée d’y adhérer. Et donc il n’est pas question de réifier cette interprétation comme universelle et universellement acceptée. Elle a été parfaitement bien instrumentalisée par les intégristes islamistes pour nourrir leur narratif de choc des civilisations.

Or, un État laïque se doit d’être neutre vis-à-vis du dogme religieux, de tous les dogmes religieux, et de leurs interprétations. Il ne peut favoriser une interprétation sur une autre, qu’elle soit considérée comme blasphématoire ou pas. Cela ne regarde que la personne croyante. Mais comme humanistes, nous pouvons par contre rejeter toute interprétation fondamentaliste de la religion, puisqu’elle va nécessairement à l’encontre des droits fondamentaux, notamment celui de la liberté de conscience des personnes croyantes elles-mêmes, qui ne sont pas obligées d’adhérer aux idées de personnes qui voudraient les faire vivre comme au VIIème siècle. Si on me prouve que toutes les personnes musulmanes sont offensées par ces dessins, je pourrais revoir ma position [3]. Mais alors je vais demander qu’on ne permette plus de prêches et de publications homophobes, parce que tous les gais sont offensés par cela !

Cela étant dit, on peut être pragmatique, et débattre de l’opportunité pédagogique d’utiliser des caricatures de Mahomet, ou même des effets collatéraux dévastateurs sur le vivre-ensemble par leur emploi médiatique ou politique. Notamment dans des pays comme la France où le colonialisme et le racisme systémique ont participé à la construction de rapports sociaux inégalitaires avec ses citoyen·ne·s musulman·e·s et certains pays « musulmans ». Par exemple, quel est l’intérêt de provoquer gratuitement des musulman·e·s français·e·s en projetant ces caricatures sur un édifice institutionnel ? S’il est facile de ne pas acheter un journal, il est plus difficile de ne pas voir une projection dans l’espace public. D’ailleurs, dans la Constitution française, la France n’est pas seulement une République indivisible, laïque, démocratique et sociale : « Elle respecte toutes les croyances » [4].

Cependant, certain·e·s militant·e·s considèrent que l’obstination de la France à protéger sa liberté d’expression et sa riche histoire des caricatures, serait l’illustration de son ethnocentrisme et de son islamophobie systémique. Il s’agirait du symptôme iconographique de sa colonialité et de son racisme d’État, conduisant à une réaction terroriste face à son manque manifeste de respect de toutes les croyances. En effet, la laïcité à géométrie variable de la France n’est plus à démontrer : on sait qu’il s’agit d’une laïcité de combat islamobsessionnelle, qui se traduit par de nombreuses discriminations et beaucoup de préjugés visant les personnes musulmanes ou perçues comme telles. Mais alors pourquoi Daesh a attaqué l’Autriche il y a quelques jours ? L’Autriche n’a colonisé aucun pays « musulman », et les médias autrichiens ont refusé de republier les fameuses caricatures suite à l’assassinat de Samuel Paty…

[1] https://laviedesidees.fr/Lettre-aux-professeurs-d-histoire-geo-Heran

[2] https://www.caminteresse.fr/economie-societe/caricatures-charlie-hebdo-representer-mahomet-est-ce-vraiment-interdit-par-lislam-coran-1150427/ ou http://www.slate.fr/story/45939/islam-interdit-images-mahomet

[3] https://www.pressegauche.org/Je-suis-enseignant-e

[4] https://blogs.mediapart.fr/emmanuel-terray/blog/041120/la-laicite-et-la-liberte-du-croyant

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Débats

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...