Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Crise de légitimité au CTC, le président Hassan Yussuff appuie Bill Morneau

Le 30 octobre dernier le CTC a fait paraître une déclaration conjointe avec la Chambre de commerce du Canada en appui à la candidature de Bill Morneau au poste de secrétaire général de l’OCDE.

La déclaration soutient entre autres que : « La Chambre de commerce du Canada et le Congrès du travail du Canada ont le plaisir de déclarer notre soutien à la candidature de Bill Morneau au poste de secrétaire général de l’OCDE. M. Morneau est un ancien ministre des Finances du G7 et du G20, qui apporte une compréhension approfondie des défis économiques auxquels font face les pays industrialisés. Son mandat au gouvernement, associé à son leadership dans le secteur privé et à but non lucratif, le positionnent pour gérer le secrétariat de l’OCDE et assurer un leadership important sur les questions de politique économique. »

Dans une lettre adressée aux membres du Conseil exécutif, le président du CTC Hassan Yussuff admet avoir pris cette initiative seul et assume l’entière responsabilité de ne pas avoir consulté préalablement l’Exécutif du CTC. Selon lui, il est crucial que les travailleurs et travailleuses et le mouvement syndical des pays membres de l’OCDE soient dirigés par un Secrétaire général qui comprend et accepte le rôle essentiel que jouent les syndicats et la négociation collective dans la promotion d’une croissance économique équitable et durable. Parmi tous les candidats au poste de Secrétaire général de l’OCDE, l’ancien ministre des Finances Bill Morneau est celui qui est le mieux en mesure de militer en faveur d’économies équitables, inclusives et durables en entretenant un dialogue ouvert avec le mouvement syndical.

Comportement sans précédent selon certaines personnes impliquées dans le mouvement syndical canadien. Les réactions n’ont d’ailleurs pas tardé, la secrétaire-trésorière du CTC, Marie Clarke Walker, a posté un message sur sa page facebook dans lequel elle exprime sa colère. Elle affirme qu’il n’y a eu aucune consultations avec les officiers dirigeants ni aucune discussion avec organes de décision. De surcroit Bill Morneau a été l’architecte du projet de loi C27 qui était une attaque directe contre les pensions des travailleurs et a appuyé des législations anti-syndicales. Au Québec, la FTQ n’a pas non plus été mise au courant de cette initiative.

De nombreux syndicats membres du CTC ont émis des communiqués dénonçant l’appui du président du CTC dont le Syndicat des Métallos, le STTP, le SCFP et les TUAC.

Le STTP rappelle que M. Morneau a appuyé le déni aux travailleurs des postes de notre droit démocratique et constitutionnel fondamental à la négociation collective en novembre 2018. Il a également été l’architecte du projet de loi C-27, une attaque contre les pensions des travailleurs du secteur fédéral. Le STTP s’oppose également à ce que le CTC s’associe à la Chambre de commerce du Canada pour faire cette déclaration conjointe. La Chambre de commerce du Canada a une longue histoire de soutien aux lois anti-travailleurs réactionnaires et à l’opposition aux mesures progressistes prônées par le mouvement syndical et nos vrais alliés.

Pour le Syndicat des Métallos il s’agit d’un geste choquant de la part du CTC, qui se doit de parler au nom des travailleurs, de les défendre et de renforcer leurs droits. Le CTC et son équipe dirigeante les ont carrément trahis en appuyant conjointement la candidature de Bill Morneau. Que le CTC s’associe à la Chambre du commerce du Canada, sans demander l’opinion d’aucun de ses affiliés, est aussi profondément troublant et témoigne du manque de respect à l’égard des syndicats qui y adhèrent ! La Chambre du commerce du Canada est un organe qui, par le passé, a soutenu des politiques anti-ouvrières qui ont freiné les progrès des travailleurs ou les ont fait régresser.

Le président des TUAC Canada Paul Meinema affirme que le Congrès du travail du Canada (CTC), a publié la déclaration d’appui conjointement avec la Chambre de commerce du Canada, sans avoir seulement consulté les organisations syndicales qui sont affiliées au CTC. Il ajoute que la décision d’appuyer la candidature de M. Morneau témoigne du mépris le plus complet à l’égard des syndicats affiliés et de leurs membres car elle l’a été sans leur consentement. Dans la même foulée il propose de changer l’équipe de direction lors du congrès prévu au printemps 2021 avec les candidatures de l’Équipe Ensemble, (1) laquelle est formée de Bea Bruske (des TUAC), qui se présente à la présidence, de Siobhan Vipond (de l’AIEST), qui est candidate à la vice-présidence exécutive, et de Lily Chang (du SCFP), qui se présente au poste de secrétaire-trésorière.

La désaffiliation d’UNIFOR du CTC en 2018 a modifié le rapport de force et affaiblira le soutien dont bénéficiaient certains membres de l’exécutif. Le comportement d’Hassan Yussuff ajoutera aux difficultés de l’équipe actuelle comme on peut le constater avec la campagne électorale annoncée par plusieurs syndicats affiliés. Mais plus largement cela risque de jeter un discrédit sur le CTC lui-même, dans une période de montée de l’offensive néolibérale où le mouvement syndical peine à obtenir des gains.

(1) http://ensemblectc.ca/

Voir la version en anglais publiée dans la revue Canadian Dimension https://canadiandimension.com/articles/view/clc-breaks-solidarity-with-labour-movement-endorsing-bill-morneau-oecd-top-job

André Frappier

Militant impliqué dans la solidarité avec le peuple Chilien contre le coup d’état de 1973, son parcours syndical au STTP et à la FTQ durant 35 ans a été marqué par la nécessaire solidarité internationale. Il est impliqué dans la gauche québécoise et canadienne et milite au sein de Québec solidaire depuis sa création. Co-auteur du Printemps des carrés rouges pubié en 2013, il fait partie du comité de rédaction de Presse-toi à gauche et signe une chronique dans la revue Canadian Dimension.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...