Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services sociaux

Fermeture du Pavillon Sainte-Marie - Le gouvernement ferme le Pavillon et s'apprête à annoncer 96 places en CHSLD à Saint-Jérôme (SQEES-FTQ)

SAINT-JÉRÔME, QC, le 23 mars 2016 - Vendredi dernier, des représentants du Ministère de la Santé et des Services sociaux ont annulé une conférence de presse de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois.

En effet, la ministre Charlebois devait annoncer la construction d’un CHSLD de 96 places à Saint-Jérôme. « J’imagine que la conférence de presse a été décalée suite à l’annonce de la fermeture du Pavillon. Il aurait été indécent d’annoncer aux familles des résidents qu’on les envoie aux quatre coins de la région en disant que des places vont s’ouvrir dans une année ou deux à Saint-Jérôme. Il en va de même des travailleuses qu’on relocalise ou qui perdent leur gagne-pain », s’insurge Richard Belhumeur, président du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ).

Un investissement qui soulève des questions

« Nous sommes à même de nous demander si les sommes prévues pour la construction de ce nouveau CHSLD ne sont pas les mêmes qui étaient prévues pour la reconstruction. Après tout, on parle de construction pouvant accueillir sensiblement le même nombre de bénéficiaires. Pour nous, il serait possible de décaler la fermeture du Pavillon Sainte-Marie et de relocaliser les usagers au sein du nouveau CHSLD avec le personnel qu’ils connaissent et auquel les familles font confiance depuis plusieurs années. Nous interpellons la ministre Charbonneau, de même que le ministre Barrette, afin de regarder attentivement la proposition que nous leur faisons, ajoute M. Belhumeur. Nous sommes prêts à discuter avec la ministre Charlebois, mais malheureusement son cabinet ne retourne aucun de nos appels ».

Le travailleuses et les travailleurs du SQEES-FTQ en appellent aujourd’hui au gouvernement et aux deux ministres, Barrette et Charlebois, afin d’empêcher un déracinement traumatisant pour les usagers, souvent loin des familles. Il en va de même de la sauvegarde d’emplois, particulièrement les temps partiel occasionnels, occupés en grande majorité par des femmes.

Sur le même thème : Services sociaux

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...