Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Vénézuela

Venezuela

Il faut radicaliser la révolution, dit Chavez

Le président socialiste du Venezuela, Hugo Chavez, a estimé mardi soir que « radicaliser la révolution » était la seule manière de faire face à la « menace impériale » de la droite américaine.

« Il ne doit pas y avoir de place dans nos rangs, civils et militaires, pour les demi-mesures. Une seule ligne : radicaliser la révolution. Voilà la manière de répondre à la menace impériale », a déclaré le chef de file de la gauche radicale latino-américaine dans un discours à l’Assemblée nationale.

Hugo Chavez faisait référence à une réunion organisée la semaine dernière sous les auspices de centres d’analyse conservateurs au Congrès américain au cours de laquelle le patron d’une chaîne très critique à son égard, Guillermo Zuloaga, avait déclaré qu’il représentait une menace pour les États-Unis.

« J’espère que maintenant que nous allons avoir une nouvelle majorité (après la victoire républicaine aux élections de mi-mandat) (...) nous allons affronter Chavez », avait déclaré le représentant républicain de Floride, Connie Mack, principal candidat à la direction de la sous-commission pour l’Amérique latine.
« La bourgeoisie vénézuélienne doit savoir que l’agression contre le peuple va lui coûter cher et que l’on ne peut pas permettre qu’un de ses représentants aille au Congrès des États-Unis s’en prendre au Venezuela et continue à posséder ici une chaîne de télévision », a averti M. Chavez.

M. Zuluoga a fui aux États-Unis après son inculpation au Venezuela pour spéculation. Sa chaîne, Globovision, est aussi sous le coup de plusieurs procédures judiciaires et a été menacée à plusieurs reprises de fermeture par le chef de l’État, qui a qualifié ses programmes de « terrorisme médiatique ».

Hugo Chavez a aussi réaffirmé mardi que le peuple vénézuélien était « prêt à mourir pour la patrie et sa dignité » en cas d’agression des États-Unis.
Il a déjà accusé par le passé Washington de vouloir s’emparer des richesses pétrolières de son pays, qui possède les deuxièmes réserves prouvées de brut au monde, mais les États-Unis ont toujours assuré n’avoir aucune intention d’attaquer le Venezuela, malgré leurs différends avec M. Chavez.

Sur le même thème : Vénézuela

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...